HORLOGERIE SUISSE : LE BOUT DU TUNNEL

Imprimer

Cela faisait longtemps que l'on attendait cette relance ... c'est fait : les exportations horlogères suisses ont enregistré une très forte hausse en mars. La dégradation marquée des exportations horlogères dès le mois de mars 2020 (-21,7%) en raison du confinement quasi généralisé, a en effet établi une base de comparaison faible. Le mois dernier, le résultat a ainsi augmenté de 37,2% par rapport à mars 2020, à 1,9 milliard de francs. Calculée par rapport au niveau de référence de 2019, la variation mensuelle indique +7,4%. Le premier trimestre a affiché une progression de 6,6% par rapport à 2020 et une très légère baisse (-1,3%) par rapport à 2019 (communiqué de la FHS, 22.04.21).

Cela sent bon le renouveau... les marchés sont presque tous orientés à la hausse et particulièrement celui de la Chine +100% !

Deux constats problématiques, cependant :

1.- les chinois (Chine + Hong Kong + Taiwan + Singapour + ... où les chinois voyageant) sont de gros acheteurs de montres suisses... et les autres ?

2.- 9 marques suisses dominent largement le marché en valeur (Rolex/Tudor, Omega, Cartier, Patek, AP, Tag Heuer, Longines, Tissot, Richard Mille, IWC ...et les autres ?

Ce qui se traduit économiquement parlant par le mot "Concentration" ...

C'est pas bon pour l'idée d'un écosystème suisse large, compétitif et innovant ...

Mais pour l'instant ... prenons ce qui a de bon : la reprise !

 

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.