HORLOGERIE SUISSE : EN ATTENDANT DÉSESPÉRÉMENT LA REPRISE !

Imprimer

La baisse des exportations du premier semestre reflète la crise sanitaire du Coronavirus. La ventilation des exportations horlogères montre une chute de plus de 35% en moyenne. Ainsi l’Asie (-35,7%), l’Europe (-36,8%) et l’Amérique (-32,9%) ont toutes connu un repli comparable à l’issue des six premiers mois de l’année.

Cependant ce que l'on doit retenir au-delà de ces chiffres... c'est que la montre suisse n'a pas été capable à l'instar de l'APPLE WATCH... de maintenir voir d'augmenter ses ventes.

La principale raison est la quasi-absence d'une forte présence sur le Web et l'e-commerce.

La seconde raison est la quasi-absence des suisses dans les montres connectées.

Et la troisième, est la quasi-absence dans le segment jeunesse et jeune adulte (il faut savoir par exemple que majoritairement les jeunes américains ne savent pas lire l'heure analogique... alors à quoi peuvent servir les aiguilles ?).

Bref, comme le dit Elmar Mock dans un article du Temps paru lundi 20 juillet :

«En ratant le virage des montres connectées, la branche a perdu une bataille stratégique» 

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.