• POURQUOI ON NE LAVE PAS LES RUES À GENÈVE ?

    Imprimer

    Face au Coronavirus : Le monde entier lave les rues en permanence sauf Genève !

    Pourquoi?

    J'aimerais bien avoir une explication...

    il manque du matériel de nettoyage, de protection ou quoi d'autres?

    Peut-être des fonctionnaires de surfaces ?

    Mystère ?

     

     

     

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • CORONAVIRUS : la nécessité d'un nouveau système de santé, économique, etc.

    Imprimer

    Nous avons en Suisse failli.

    Le Coronavirus a touché -en proportion- plus d'habitants que dans aucune région du monde.

    Pourquoi?

    Il aurait fallu  écouter Bruce Aylward, qui a fait une mission en Chine pour le compte de l’OMS, il est formel : de nouvelles caractéristiques sont en train d’émerger dans le système de santé pour endiguer la pandémie en Chine, ce qui d’une certaine manière influencera nos propres systèmes à l’avenir.

    Voici ce que l’on peut tirer de ses observations :

    1.- la vitesse est le facteur déterminant de toutes interventions

             Vite détecter (tous les gens doivent savoir),

             Vite isoler (rester chez soi),

             Vite identifier les autres personnes touchées (enquêtes),

             Vite traiter (créer un chemin de soin distinct).

    2.- la population est le premier maillon de la chaine de santé

             Informer (elle doit savoir quoi faire via des Apps)

             Observer (c’est elle qui doit signaler)

             Agir (éviter tout contact dès que le cas est déclaré)

    3.- Diminuer les contacts sociaux = distance sociale

             Pas de grand rassemblement

             Garder ses distances (2 mètres)

             Ne pas se toucher (ni les mains, ni le visage)

             Hygiène personnelle responsable (se laver les mains)

    4.- un seul canal de soin spécifique

              Pas de contact avec les autres canaux (urgence, médecin de famille, etc.) ...cela veut dire la mise en place d’un chemin médical distinct

              Seul peu de cas nécessite un traitement hospitalier

    5.- le « chez-soi » comme premier lieu de traitement

             Mise en quarantaine rapide

             Garder le contact médical avec les personnes malades

             Apporter sur place soins, vivres et médicaments

    6.- séparer physiquement les 4 groupes de la population suivants:

             Malade nécessitant une hospitalisation (hôpital)

             Malade en quarantaine (lieu d'isolement total = hébergement séparé)

             Personne ayant été au contact d'un malade (lieu d'isolement séparé)

             Population (à la maison)

    6.- un système d’information officiel et quotidien

             Mettre fin aux rumeurs et aux « fake news »

             Tenir au courant des progrès -chiffes réels

             Faciliter le savoir des gens

    7.- commander très tôt le matériel nécessaire

             Masques

             lits

             Ventilateurs

    C’est dons un système de santé très décentralisé, organisé en réseau à partir des gens eux-mêmes et de leur « chez-soi ».

    Un sytème fractal en somme.

    De cette crise une société, un sytème de santé et une économie nouvelle vont émerger.

    à lire aussi ici

     

    Lien permanent 0 commentaire
  • HORLOGERIE SUISSE : À L'ARRÊT !

    Imprimer

    Chaque mois, la Fédération horlogère suisse (FHS) publie les chiffres des exportations horlogères. Cela représente les montres qui partent à l'export et leurs valeurs (Sale-IN) et non, les ventes effectives des boutiques aux clients finaux /Sale-Out). 

    En conséquence, cela indique simplement comment le système de réapprovisionnement fonctionne.

    Donc par exemple aujourd'hui, la FHS a publié les résultats de février ... avec comme d'habitude un commentaire surréaliste "Début d’une baisse marquée" alors que tout le monde horloger est en arrêt de travail pour cause de coronavirus!

    les chiffres sont froids : -9,2% ...c'est tout... mais le commentaire est faux car le monde est sous l'emprise de la crise du coronavirus et donc personne n'achète presque plus de montres.

    Les comportements en temps de crise changent...le papier hygiénique est l'objet le plus recherché !!!

    Mais la fédération continue de vendre son optimisme "d'un autre temps" ... plus proche des "fake news". Cette dernière devrait vraiment faire attention de ne pas prendre ses désirs pour la réalité.

    Les changements de comportement des consommateurs sont tels que le client "averti", "conscient", "informé" et "connaisseur" est devenu la norme... 

    On ne peut plus vendre des "salades" aux clients....

    Lien permanent 0 commentaire