APPLE force la montre suisse à monter en gamme ! (19/09/2020)

Cela fait de nombreuses années que j'écris pour alerter les milieux de l'horlogerie suisse sur un déclin programmé.

Le déni de réalité a été la réponse des dirigeants.

Mon argument central était que la montre changeait de nature : elle devenait connectée...on le savait depuis la sortie de la Swatch Connected de 1999 (offerte à tous les partenaires lors de l'inauguration de la Swissnex à Boston en 2000). Mais voilà le groupe Swatch après un partenariat plutôt malheureux avec Microsoft décida d'abandonner ce domaine pour trop longtemps. Et même si une montre Tissot connectée vient de voir le jour ...c'est trop tard, trop cher et ne possède pas assez d'applications !!!

Flash back : En 2015, Apple se mit à commercialiser son Apple Watch et ramassa la mise. Aujourd'hui encore la firme à la pomme détient la moitié du marché des montres connectées. Les jeux semblent être faits. Les suisses sont sur la touche ! L'industrie a en conséquence  surtout souffert sur l'entrée de gamme, à savoir les montres à moins de 500 CHf. En effet, Apple vend plus de montres chaque année que toute l'industrie suisse : 30 millions contre 20 millions.

Une conséquence importante est que -par défaut- les horlogers suisses sont montés en gamme. C'est à dire qu'ils ont vendu leurs montres de plus en plus cher en écoulant moins de montres, beaucoup moins, mais comme elles étaient plus chers, ils ont pu faire semblant que rien ne se passait.

En effet, comme le chiffre d'affaires restait élevé (à des niveaux comparables) cela a caché le drame qui couvait : une baisse effective de la production donc une désindustrialisation rampante.

C'est cela la réalité.

Vendre moins en volume, c'est abandonner petit à petit un appareil de production anciennement large et diversifié.Il semblerait ainsi que la stratégie d'Apple finira par étrangler l'industrie suisse qui c'est rétrécie d'année en année !

Alors, il reste le déni de réalité -pour faire semblant que tout va bien.

Un bel exemple de ce déni est le schéma que Grégory Pons a reproduit sur son fameux site internet https://businessmontres.com et qui reprenait en le détournant un schéma publié par la Fédération Horlogère Suisse pour expliquer que le déclin n'est pas un déclin mais un redressement... il faut être aveugle ...

 

5f633a7806578548070733.png

 

11:34 | Lien permanent | Commentaires (0)