14/09/2015

Santé (2): qui coûte quoi?

 

Mettre ensemble les chiffres des coûts de la santé n'est pas chose facile...  les statistiques dépendent toujours de ce que vous voulez regarder... mais en gros notre recherche du "qui coûte quoi" donne les résultats suivants pour la Suisse (et entre parenthèse pour les USA)*:

 ------------

  • Les hôpitaux suisses représentent le 35% des dépenses (USA 36%)
  • Les médecins représentent 26%. (28%)
  • Les médicaments représentent 18% (14%)
  • Les établissements médico-sociaux (EMS) et les soins à domicile représentent 9% (6%) 
  • Les autres prestations ambulatoires (physiothérapie, frais de laboratoire, appareils médicaux, etc.), représentent 7% (8%)
  • Les frais administratifs 5% (7%)

Donc à part les médicaments qui sont moins chers aux USA et les frais administratifs qui y sont plus chers ... les chiffres se ressemblent finalement beaucoup... 

------------

Et pourtant, ce sont bien deux systèmes passablement différents... et la distinction fondamentale est à chercher dans le rôle de l'Etat et de son intervention en tant que régulateur... bien que les deux système se disent "libéraux" le système suisse est plus proche de l'intervention étatique européen qu'américain... 

Cela n'a pourtant pas eu beaucoup d'effets ni sur les coûts, ni sur la répartition de ceux-ci (car nous partons de l'hypothèse que le décalage actuel des coûts/PIB 11,5% pour CH contre 17,1% pour USA n'est qu'une question liée à la "transition médicale globale" - nous y reviendrons-).

Donc on a un résultat paradoxal : deux systèmes différents sans influence notoire sur "qui coûte quoi"!

C'est donc bien un tout autre point de vue qu'il faudrait adopter... pour comprendre comment cela fonctionne et où va le système ... (à suivre)

 

* point de vue des assureurs

13/09/2015

La Santé coûte cher! Trop cher ? Voyage aux USA pour comprendre (1)

Si la Suisses consacrent beaucoup d'argent à leur système de santé (soit 11,5% du PIB en 2013 selon la Banque Mondiale) ... c'est en fait encore très loin derrière les USA qui eux, dépensent 17,1% de leur PIB! C'est énorme !

La question qu'il faut explorer: pourquoi est-ce si cher et surtout est-ce que les coûts de la santé vont continuer à augmenter dans le futur?

Première remarque: En Europe, la Suisse se situe dans la moyenne des pays voisins (Allemagne 11,3 ; France 11,7 et Pays Bas 12,8). Mais les systèmes sont pourtant différents (Sécurité sociale en France par exemple) et les coûts restent presque identiques... y a-t-il une autre explication?

Deuxième remarque: les USA possèdent un autre modèle. Moins démocratique mais plus technologique. Un système santé a deux vitesses qui reste onéreux ! Pourquoi?

Troisième remarque: le système santé vit actuellement une transition importante due au vieillissement des populations. Mais est-ce suffisant pour tout expliquer?

Bref, l'enjeu paraît extraordinairement important d'autant plus qu'une révolution de type "écosystème digital" est en marche.

Ainsi la véritable question est: allons-nous maîtriser l'évolution des coûts à l'avenir ou allons-nous vers un système encore plus coûteux comme celui des Etats-Unis ?

Pour répondre à tout cela (et plus) je vous emmène - avec mon blog - dans un long voyage d'un mois aux Etats-Unis pour explorer la Santé, son Système et son Avenir...

10/09/2015

APPLE: PREMIER HORLOGER AU MONDE

Hier c'était la traditionnelle rentrée de la firme de Cupertino avec toute une série d'annonces importantes.

En ce qui concerne l' APPLE WATCH: cinq choses à retenir:

1.- Un nouveau système d'exploitation (WATCHOS 2.0) à downloader seulement 5 mois après le lancement de la montre indique que l'équipe à Tim Cook mise à fond sur cet objet connecté. Ce système d'exploitation permet à la montre de fonctionner indépendamment du smartphone... c'était un besoin exprimé par la grande majorité des usagers et APPLE y répond rapidement... 

2.- 10'000 complications (ou apps) sont désormais disponibles sur la montre... cela démontre un choix pour du logiciel fort et en nombre.

3.- Transit... sera l'application (main libre) indispensable au conducteur pour gérer le "rush hour" du trafic urbain... en fait d'un seul coup d'oeil rapide sur sa montre on sera par où passer? 

4.- Facebook en version "light" permettra de rester en contact avec son réseau social sans devoir vraiment le montrer... en toute discrétion en quelque sorte...

5.- Ouverture des capteurs santé pour une médecine en continu annonce la plus grande révolution contemporaine à venir celle du "HEALTH @ LARGE".

Bref APPLE indique le chemin qu'il va prendre... beaucoup de soft pour des capteurs uniques - notamment dans le domaine de la santé avec en toile de fond l'APPLE WATCH comme le véritable levier de croissance... pour l'avenir de la compagnie... tout est dit:

APPLE ne lâchera pas le morceau... ils veulent la place de premier horloger au monde !!!

06/09/2015

Montres Connectées: Samsung fait mieux qu'Apple...beaucoup mieux!

Jeudi dernier, Samsung, le géant industriel sud-coréen des télécoms, de la hifi, de la tv, etc., a sorti sa nouvelle montre connectée. C'est leur dernière version... elle est très améliorée ... 

Apple Watch ne semble même ne plus être... dans le coup... tant cette nouvelle montre connectée est performante!

En effet la "Gear S2" de Samsung a une autonomie de 2/3 jours -contre a peine une journée pour Apple, la montre tourne sur Tizen (l'OS de Samsung) mais elle est aussi compatible avec tous les autres systèmes d'exploitation comme Androïd et l'OS d'Apple ... ce qui autorise -en principe- de faire tourner toutes les applications développées pour ces autres systèmes, elle est de plus étanche et surtout moins cher.

Mais la vraie nouveauté c'est sa couronne rotative ... tout à fait extraordinaire ... qui permet de passer d'une complication (apps) à l'autre d'un seul petit mouvement mécanique rotatif... très agréable et très astucieux...

En résumé c'est une vraie montre ronde qui va faire très mal à Apple... mais en même temps ... elle donne de l'espoir à tous car elle prouve que l'on peut encore faire mieux... beaucoup mieux qu'Apple... le jeux est loin d'être fini...

En effet, il est maintenant clair que la montre connectée va connaître à l'avenir encore beaucoup d'améliorations ...

ce qui devait relancer même les chances des horlogers suisses, s'ils veulent y croire ...

Lire la suite

04/09/2015

Ces Suisses qui tissent la toile: Alain Chuard (5)

Bernois, ce créatif du NET travaille aujourd'hui chez Google après que le géant californien ait acheté sa compagnie WildFire Inc. en 2012, faisant du coup ... de lui ... un archi-millionnaire.

Alain Chuard n'était pourtant pas à son premier coup!

En 2001 il a créé Access Trip puis en 2007 il a fondé IncFuel Corp.

Cet entrepreneur en série est aujourd'hui une des grandes stars "suisses" du Net et reconnue comme tel en Suisse allemande.

La reconnaissance c'est une chose mais la connaissance c'est toujours mieux...

chuard.jpeg

03/09/2015

Ces Suisses qui investissent le NET: les frères RIMER (4)

SKYPE c'est l'investissement le plus connu des frères David et Neil Rimer de la société "INDEX VENTURE" qu'ils ont lancé depuis Genève en 1996. Aujourd'hui, ils ont aussi des bureaux à Londres et San Francisco.

Après des études à l'école internationale de Genève, ils se sont donc aventurés très tôt dans le capital risque... avec beaucoup de succès ...il faut le dire ...

Quelques vingt ans plus tard, ils sont reconnus mondialement comme étant parmi les 10 meilleures firmes dans le domaine de l'investissement sur Internet. Ils ont aidé ainsi à créer plus de 150 entreprises qui ont elles mêmes générées plus de 25'000 emplois... pas mal...

INDEX est peu connue du grand public genevois et pourtant ils opèrent mondialement depuis la cité de Calvin ... pour produire du lien direct ... by passer les intermédiaires en quelque sorte ... cela avait été aussi le projet de Calvin ! Non ?  

rimer.jpeg

 

02/09/2015

Ces Suisses qui cartonnent sur IoT: DAVID MARCUS (3)

David Marcus a rejoint Facebook en août dernier. Cet entrepreneur genevois a créer plusieurs sociétés marquantes du NET:

D'abord GTN Telecom juste après son diplôme universitaire de Genève, puis Echovox rachetée par MBO et enfin Zong qui se fait racheter par Paypal en 2008, il en deviendra le CEO.

Il ne restera que quelques années au poste de dirigeant de la première banque de transaction financière en ligne au monde. Jusqu’à ce que cet été le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg le contacte... pour diriger la nouvelle messagerie du plus grand réseau social au monde...

Ce suisse est définitivement très puissant...

 

Lire la suite

31/08/2015

Ces Suisses qui réussissent: Esther Dyson (2)

Femme d'affaires suisso-américaine, Esther Dyson est une figure importante des nouvelles technologies aux USA.

De mère mathématicienne et suisse, elle a grandi dans un environnement scientifique notamment en étant graduée de Harvard, Boston.

Elle a été tour à tour journaliste, entrepreneur start-up, investisseur et mentor ...  

La Suisse souvent ignore la valeur de ses "expats" ... ici c'est flagrant alors que le monde des "geek" américains la vénère, les suisses ne la connaissent même pas ... 

220px-Esther_Dyson-20050316.jpg

30/08/2015

INTERNET DES OBJETS: Ces SUISSES qui réussissent: 1er portrait: Yves Béhar

Né à Lausanne en 1967, Yves Béhar est à l’origine du design du bracelet Up de Jawbone, de la console Ouya mais surtout de la serrure connectée August qui cartonne aux USA et dont il est le co-fondateur et CCO (Chief Creative Officer). En plus de ses activités de design chez Jawbone, il est également le principal acteur de Fuseproject, une société de design thinking et de développement de marque basée à San Francisco et New-York, plusieurs fois récompensée.

Ce talentueux suisse est donc devenu petit à petit et au fur et à mesure de ses collaborations l’un des designers les plus respectés dans le domaine des objets connectés.

Sa serrure AUGUST SMART LOCK est devenue l'objet le plus prisé aux USA.

Designer Thinker vraiment à suivre...

yves-behar-3.jpg

28/08/2015

2015: sera l'année des montres connectées!

Après seulement un trimestre de vente (avril-mai-juin) ... l'Apple Watch est déjà la deuxième plus grande vente de montres connectées selon le cabinet IDC (voir le tableau ci-dessous).

Ainsi le leader Fitbit a livré 4,4 millions d'appareils en trois mois et contrôle 24,3 % du secteur. Le fabricant chinois Xiaomi en a écoulé 3,1 millions, pour une part de marché de 17,1 %. Samsung, cinquième derrière Garmin, est le seul du secteur à perdre du terrain en un an (-25 %). Et le sud-coréen Samsung subit la pression de Huawei et de Jawbone.

Ces chiffres ne concernent que les montres et bracelets connectés mais ils donnent une excellente idée sur le décollage impressionnant du secteur en 2015: pour la moitié de l'année déjà +223,2... on en est à 18,1 millions de montres vendus soit plus que tout l'industrie suisse pour la même période (env. 14 millions de montres suisses vendus)

C'est quand même une nouvelle incroyable car en 2015: "La montre connectée sera plus importante que la montre suisse en termes de volume ...

et en 2016 certainement aussi en terme de valeur!"

 

 

Apple Watch

 

 

25/08/2015

A quoi "joue" Hayek ?

Nick Hayek s’en prend à Apple?

Encore une fois, diriez-vous! Ce week-end, il qualifie la montre d'Apple de « jouet intéressant, mais pas une révolution » dans une interview donnée au "Tagi"!

Il y a quelque semaines, il avait déjà chercher à taquiner le géant de Cupertino en déposant la marque "One More Thing" alors que cette phrase est connue pour être la fameuse interjection de Steve jobs avant d'annoncer une nouveauté décoiffante...

Avant cela, Swatch avait déjà déposé "Tick Different" pour ennuyer Apple sur "Think Different" ... qui était son moto...

Bref, il semblerait que Nick Hayek cherche la confrontation juridique plus qu'économique!

En effet, depuis plusieurs mois il parle beaucoup aux médias mais ne livre pas vraiment sa fameuse montre connectée tant annoncée (à l'exception bien sûr de la petite Beach Volley Swatch qui semble elle ... être un véritable "jouet"). En multipliant les opérations de ce type contre une entreprise géante (Apple, c'est carrément une entreprise 20 fois plus grosse que Swatch et dont le bénéfice trimestriel est deux fois le chiffre annuel des affaires de celle-ci), on se demande vraiment ce qu'il cherche à faire. C'est vraiment inhabituel de la part d'un dirigeant suisse, ce d'autant plus que cela provient d'une grande entreprise coté au marché suisse et si importante pour l'horlogerie suisse.

La dynastie "Hayek" nous avait habitué aux attaques contre la BNS sur le Franc fort  ... ils s'en prenaient aux dirigeants de la BNS...mais c'était notre Banque Nationale... cela restait entre nous en quelque sorte... mais maintenant Apple!

Pourquoi?

La presse spécialisée anglophone, essentiellement sur Internet a proposé plusieurs explications.

Tour d'horizon: 

- chez MacWorld on pense qu'il "camoufle" son incapacité à sortir une véritable montre connectée rivale

- chez The Guardian on soulève plutôt le fait que Hayek ne semble pas croire à la montre connectée ... il pense par exemple que Tag Heuer avec le lancement de sa future montre "androïd" a fait une erreur ....

- chez DigiDay on apprécie guère le dépôt/plagiat sur "One More Thing"...

- chez...

- etc.

Reste la question: à quoi "joue" Nick Hayek ?

Donc d'après Internet... on pourrait supposer qu'il prépare le terrain pour dire que ce n'est pas de sa faute mais celle du grand méchant Apple ...

En fait ... une ritournelle que l'on connaît... c'est pas moi c'est l'autre...

 

24/08/2015

HORLOGERIE: La prochaine complication qui tue ... ou sauve!

En horlogerie une complication est une fonction autre que l'affichage de l'heure, des minutes et des secondes.

Ces fonctions peuvent être astronomiques (phase de la Lune, équation de temps, quantième perpétuel, heures du lever et du coucher du Soleil), pratiques (chronographe, grande sonnerie, répétition des minutes), techniques (date rapide, stop seconde) ou pour améliorer la précision de marche (à l'origine comme le tourbillon).

Les complications sont des modules ajoutés au mouvement de la montre. Une pièce dite compliquée induit également une notion de haut savoir-faire horloger qui s'exprime autant dans la manufacture du calibre que dans le degré de finition du modèle.

C'est souvent l'accumulation de mécanismes dans l'espace réduit d'un boitier qui complexifie les montres. Actuellement, la montre qui compte le plus de complications est le modèle "Aeternitas Mega 4" de Franck Muller, son mouvement, composé de 1483 pièces, totalise 36 complications contenues dans l'espace d'une montre-bracelet.

Mais aujourd'hui tout cela est dépassé par la montre connectée qui comme la Apple Watch va offrir des milliers de complications ou "apps".

C'est d'ailleurs là que se situe le véritable enjeu:

"the next killing application"... la prochaine complication qui tue !

....sera peut être la montre qui sauve la vie (voir l'homme sauvé par le capteur cardiaque de son Apple Watch)

 PS. Pour "sauver" l'industrie horlogère suisse les choses sont claires ... il faut maintenant trouver la complication (apps) qui tue ...