20/12/2015

L'AVENIR DE LA MONTRE SUISSE DEVRAIT ÊTRE LA SANTÉ...MAIS C'EST MAL PARTI !

Pebble vient de sortir une nouvelle "apps santé" développée avec les scientifiques de Stanford (ils ont l'un des meilleurs Labo d'algorithmes pour la santé !) ... les porteurs de montres Pebble ont downloader l'apps cette semaine ... sans avoir eu besoin de changer de montres !

Cela peut paraître anodin... cela ne l'est pas du tout... c'est juste le début de l'ère de la "Montre Santé"... on avait des "garde-temps" on aura désormais des "garde-vie"... le vivant remplace le temps!

Il va falloir s'habituer à ce contexte ... ainsi six choses vont définitivement changer:

 1.- La montre traditionnelle vient de perdre sa fonction de donner l'heure! La mécanique semble devoir disparaître avec ... l'arrivée de la santé au poignet!

 2.- La montre est devenue un objet critique pour toute l'industrie mondiale de la Santé... cela fait beaucoup de gros concurrents sérieux pour l'industrie horlogère! Imaginez: le marché mondial de la Santé, c'est 9'600 milliards de dollars... et la montre suisse 20 milliards... C'est pas du tout comparable et beaucoup d'horlogers suisses vont forcément y laisser des plumes....définitivement?

 3.- Les nouveaux gros acteurs de la Santé-Digitale que sont IBM, Apple, Google, etc... mais aussi les petits nouveaux comme Pebble ou Bionym pour ne citer qu'eux parmi les centaines de start-ups du "digital-health"... vont transformer les anciennes pratiques médicales comme seul un véritable tsunami serait le faire... rien ne sera plus comme avant dès lors que la médecine sera en temps réel ... on passe dans ce domaine de la photographie (scanner) au cinéma (watch)... la montre sera l'élément clé de ce dispositif de santé intelligent ... (à lire ici)

 4.- La chose la plus intime possible est le battement de notre coeur. Celui-ci a une signature unique. Ainsi on va pouvoir créer une montre connectée totalement « intime ». Du fait que le rythme cardiaque de chacun est différent des autres, cela permettra pour la première fois qu’un objet puisse nous identifier de manière précise et unique. La montre devient le sésame de la sécurité absolue. Un champ nouveau de sécurité et d’identité va ainsi naître. C’est une « killing Application ». Une clé, un password, une carte d’identité, un portemonnaie électronique, un remote control, etc. dans un seul objet-montre... connectée! (à lire ici)

5.- La montre connectée a déjà sauvé des vies (à lire ici ) vous garde en santé et vous fait maigrir (à lire ici)... les témoignages sont nombreux et le storytelling viral va amplifier la rumeur... ce qui va finir par condamner toutes les autres montres... forcément car elle ne vous sauve pas...la vie

6.- L'intelligence artificielle a fait un saut qualitatif ces dernières années en Californie ... en effet on parle désormais de "machine-apprenante" ... fini la programmation d'algorithmes pour chaque situation... les algorithmes apprennent à développer leur propre avenir... en créant des nouvelles algorithmes... la réalité semble dépasser la fiction et cela inquiète même en Californie d'où l'initiative de faire de l'intelligence artificielle en open source (à lire ici)... mais pour Watson, Siri ou Now, cela annonce la médecine intime, personnelle, permanente et sur le poignet... évidemment !

13/12/2015

CINQ RAISONS QUI POUSSENT L'HORLOGERIE SUISSE VERS L'ÉCHEC !

"C'est l'impact des montres connectées sur l'horlogerie suisse qui va être le facteur véritablement dévastateur".

 

Voici 5 raisons pourquoi c'est affirmation va se vérifier:

 1.- Le marché de la montre connectée va exploser... pas celui de la montre mécanique!

 Avec près de 24 millions de montres connectées vendues pendant la SEULE année 2015 et sans doute 100 millions en 2020, ce marché devient plus important que celui de toute l'horlogerie suisse et surtout il est en expansion rapide. Celui de l'horlogerie suisse va par contre au mieux plafonner autour des 28 millions mais plus vraisemblablement tourner vers les 20 millions de pièces fabriquées. Le rapport de force qui se dégagera de cette évolution entre acteurs industriels va être à l'avantage des plus dynamiques et c'est aujourd'hui indéniablement ceux des montres connectées. Ainsi, demain, le marché de la montre sera essentiellement dominé par Apple et Google.

 2.- Le software est plus important que le hardware!

Ce sont les operating systèmes, les écosystèmes et les plateformes de vente qui sont les véritables enjeux, pas la montre et à ce jeu là, les horlogers suisses sont juste absents. Sans capacité de développement software... pas d'avenir! L'enjeu n'est plus le hardware mais bien le software... où est la recherche suisse dans le domaine?

 3.- La montre connectée améliore la santé!

85% des porteurs d'Apple Watch affirme que leur santé s'est améliorée depuis qu'il porte cette montre et 27% ont même perdu du poids. C'est aujourd'hui indiscutablement le point fort de cette montre et cela le sera encore plus demain avec les nouveaux capteurs et les nouvelles "apps" en préparation. Cette montre va sauver des vies... cela finira par se savoir et cela sonnera le glas de la fonction première: donner l'heure... désormais ce sera : donner la vie. On va parler un jour de "garde vie" comme on parle aujourd'hui de "garde temps".

 4.- La guerre du poignet sera gagnée par la montre connectée!

 Il n'y a pas la place pour deux montres sur les poignets. Seul la famille Hayek semble penser le contraire. Mais la vérité c'est qu'il faudra choisir. Certes on peut imaginer que selon le moment de la journée on porte l'une ou l'autre (mécanique ou connectée). C'est sans doute vrai pour une génération habituée à la montre traditionnelle ... mais peut vraisemblable pour la nouvelle génération de porteur de montres connectées.

 5.- Le marketing "savonnette" des horlogers suisses va subir un revers sanglant!

 On ne peut plus vendre aujourd'hui à la manière de Séguéla. Posséder n'est plus le marqueur dominant (souvenez-vous: "si a 50 ans, vous n'avez pas une Rolex ...vous avez raté votre vie") car dans notre société contemporaine ce sont des entreprises comme Airbnb, BlaBlaCar, Kickstarter, Twitter, Facebook, etc. qui donnent le "LA". Elles donnent le pouvoir aux gens qui veulent valoriser leurs "vies", leurs "expériences" pas leurs "rêves"!

 

 PS. Pour en savoir plus cliquer ici

------------------------------------------------------------------------------

Tableau prévisionnel des OS

29/11/2015

COMMENT APPLE VA CROQUER SWATCH ?

 

Le combat de Titan qui s'est engagé dans l'industrie horlogère entre Apple et Swatch va sans doute tourner en faveur des californiens !

Voici pourquoi:

1.- Management très faible et pas dans le coup: les dirigeants des différentes marques phare du groupe Swatch sont de la vieille école, ne connaissent pas vraiment le digital et la relève tarde à montrer son nez...mais surtout Nick Hayek a minimisé dans ces nombreuses déclarations publiques, la menace de la montre connectée - un peu à la façon dont les dirigeants de Nokia l'avaient fait à l'époque avec un résultat qui s'est avéré finalement catastrophique... Conséquence: l'arrogance empêche de mesurer correctement le danger!

2.- La montre connectée est en plein dans le coeur business de Swatch (avec les marques Tissot, Longines ou la Swatch 51) ... ce qui n'est pas le cas pour les autres groupes qui se sont verticalisés comme Richemont, LVMH ou Rolex....Conséquence: Swatch est clairement la cible d'Apple...

3.- Au niveau des engagements financiers globaux en recherche et innovation: ils sont considérables chez Apple et relativement faibles chez Swatch alors que les proportions sont inversés concernant le marketing et les frais de vente (35% chez Swatch et 8% chez Apple). Conséquence: cette asymétrie est mortelle pour Swatch!

4.- Le réseau de vente chez Apple est complété par sa plateforme Apple Store... et à la fin, ce sont bien les "apps" qui comptent. Swatch n'en a tout simplement pas ! ... Conséquence: le combat est totalement inégal!

5.- L'écosystème connecté est l'enjeu ultime...pas la connection... c'est l'écosystème qu'il faut posséder et non pas des montres .... et là aussi Swatch est sur le mauvais chemin...

Conséquence finale: Swatch a une bonne chance de suivre l'aventure désastreuse de Nokia, c'est juste une question de temps finalement...

 

19/11/2015

HORLOGERIE SUISSE : OCTOBRE NOIR - 12,3 %

Les exportations horlogères suisses ont juste atteint 2 milliards de francs en octobre, alors que cette barre était traditionnellement largement dépassée. L’un des plus gros mois de l’année a ainsi enregistré une baisse de 12,3% par rapport à octobre 2014, après un recul déjà marqué en septembre. 

Le mois d’octobre a été difficile pour tous les segments de prix. La baisse s’est révélée un peu moins prononcée en dessous de 200 francs (prix export) et entre 500 et 3'000 francs, tout en restant conséquente. Les montres entre 200 et 500 francs et au-dessus de 3'000 francs ont affiché des replis supérieurs à 13%.

Hong Kong a connu sa plus forte baisse de l’année avec -38,5% et poursuivant ainsi sa spirale négative. Les Etats-Unis ont également marqué le pas (-12,2%), suite à un mauvais mois de septembre déjà. Ces deux mois consécutifs de recul ont donné un net coup de frein à la croissance régulière qui prévalait jusque là. Le Japon s’est maintenu à son niveau de 2014, malgré une base de comparaison très élevée. La Chine (-5,1%) semble n’avoir été affectée techniquement que par le jour ouvrable de moins et a redressé un peu la barre après un été particulièrement difficile. L’Italie et l’Allemagne se sont situées très près de la Chine, avec une des rares baisses en 2015. La France (+7,1%) et le Royaume-Uni (+11,5%) ont mieux résisté.

(extrait du communiqué de la FHS)

 

MAINTENANT : IL FAUT FAIRE FACE !

Il est de notre devoir collectif de réagir sinon nous allons connaître l'aventure de Nokia, Netscape ou DEC... disparaître... 

Mes articles publiés dans le journal économique AGEFI donnent une idée de comment il faudrait procéder...à voir ici...

15/11/2015

FOSSIL TOUT JUSTE... SWATCH TOUT FAUX !

Fossil prend une position forte dans le secteur des objets connectés en rachetant la société Misfit. C'est exactement ce que je préconisais de faire dans un blog précédent... c'est donc encore une occasion manquée pour les horlogers suisses...

Fossil qui est présente avec des produits allant de la montre au bracelet en passant par le sac ou le portefeuille, multiplie l'offre produits.  L'entreprise texane essaye maintenant de se profiler aussi, un peu à l'instar de Tag Heuer la semaine dernière, dans la montre connectée. Pour ce faire, elle achète des compétences dans la connectique. Ainsi, la société entend se développer davantage vers le secteur de objets connectés. C'est son nouveau levier de croissance.

Avec la montre connectée d'un côté mais aussi IoT (Internet des Objets) de l'autre, Fossil fait actuellement tout juste... Avant l'arrivée d'Apple, il était le 4 ème groupe mondial dans le secteur de la montre ... Mais avec cette nouvelle stratégie, il devrait être dans les trois premiers de l'Internet des Objets (avec Apple et Google). L'annonce du rachat de Misfit pour 260 millions de dollars confirme en tout les cas cette stratégie.

En effet, Misfit propose des bracelets connectés composés de divers capteurs et permettant de suivre l'état de son sommeil et de sa condition physique. Mais la société développe également des ampoules et des pendentifs connectés, des boutons programmables ou des capteurs à positionner sur son matelas. A l'instar de Fossil, Misfit dispose également d'une gamme d'accessoires plus classiques tels que des chemises, des carnets de note ou des t-shirts.

Vraiment, on peut penser aujourd'hui qu'un groupe comme Swatch passe à côté de l'histoire de la transformation industrielle de la montre... et va sûrement, à l'instar de Nokia ou Blackberry souffrir énormément... de l'attaque d'Apple...  dommage !

01/11/2015

APPLE WATCH: PREMIÈRE MARQUE MONDIALE DE L'HORLOGERIE!

Dès la publication des chiffres annuels d'Apple, la semaine dernière, tout le monde a sorti sa calculette pour voir comment avait performé la montre connectée.

Eh bien, Apple Watch est désormais la première de toutes les marques suisses, japonaises ou américaines confondues: 5 milliards de chiffres d'affaires estimés par les spécialistes (à lire ici) et calculés sur une base annuelle, met la montre connectée des californiens - en seulement quelques mois- devant tout le monde... cf le tableau ci-dessous pour les suisses. (Il faut ajouter que les japonais Seiko ou les texans Fossil font moins bien que Rolex, Oméga ou Cartier).

Les jeux sont faits. Un seul nouveau joueur a déjà changé - à lui tout seul - l'ordre des places.

Il ne s'agit plus désormais de savoir si les horlogers suisses sont les meilleurs... mais qui va survivre...

30/10/2015

L'EUROPE EN RÉCESSION DIGITALE!

 

 

Une étude publiée avant-hier par la Havard Business Revue montre

une situation dramatique pour l'Europe:

 

 

"Elle est en récession digitale depuis 2008!"

 

Comment les chercheurs calculent tout cela ... ce n'est pas évident ... mais pour ceux qui comme moi passons du temps chaque année aux USA... nous l'avons déjà constaté ... le véritablement un océan qui nous sépare c'est celui du digital.

Ce n'est pas une question de ressources humaines ou de capitaux, c'est la manière dont nous pensons le futur qui fait défaut. Nous sommes dans le déni du changement... on réforme pour rien, on fait semblant...surtout le politique!

Et résultat: ici on espère maintenir les acquis, le passé... là-bas ,on cherche à s'en sortir, à créer un présent-continu ...

Voilà la clé... vers où dois-je regarder... où est mon horizon: derrière ou devant?

Seulement voilà montre et dire qu'avant c'était mieux... cela va certainement pas aider nos jeunes... qui souvent rêvent d'autres horizons et partent ... leur avenir étant le digital ... on les retrouve DownTown San Francisco.

Il faut désormais avoir une politique pour nos jeunes en formation du genre plus de math, de data mining, d'analytique, d'intelligence artificielle, etc. mais surtout de connaissances profondes des algorithmes ... une vraie politique de formation et de recherche en adéquation avec l'avenir ... si l'on veut un jour maîtriser le tsunami digital et ses conséquences dévastatrices sur l'économie européenne ... regarder l'Ubérisation économique, le fintech, le Mobile Health, et pour nous bien sûr, la montre connectée... ils sont tous ravageurs pour la vieille Europe et ses anciennes lois et comportements!

28/10/2015

APPLE WATCH: LE MYSTÈRE DES CHIFFRES !

 

Apple vient d'annoncer ses résultats trimestriels et annuels... tout va bien pour la "pomme" ... avec de nouveaux records incroyables ...genre 234 milliards de dollars de chiffres d'affaires annuels et un bénéfice net de 53,4 milliards... Ce bénéfice est égal à environ deux fois le total de tous les chiffres d'affaires des horlogers suisses!

Malgré cela, on ne sait pas grand chose des ventes de l'Apple Watch.

Apple ne donne pas de chiffres ... juste une allusion de Tim Cook le CEO ... selon lui, le dernier trimestre a été meilleur que le trimestre précédent... bon le contraire aurait été un peu décevant tout de même...

Pour en savoir plus, il faut gratter dans le rapport car l'Apple Watch est logée dans une rubrique « autres produits », cette catégorie qui englobe aussi bien l’Apple Watch et l’iPod que les appareils Beats ont généré un chiffre d’affaires de 3,048 milliards de dollars. Après une augmentation de près de 50 % au trimestre précédent, cette ligne comptable a progressé de plus de 60 % ce trimestre : l’Apple Watch fait donc mieux que compenser le déclin de l’iPod, mais Apple refuse encore de donner plus de détails.

On peut donc juste spéculer... les gourous du high tech ne sont d'ailleurs pas d'accord entre eux... cela va de 5 millions de montres vendues depuis avril à plus de 10 millions... Tout de même, 5 millions en six mois c'est 15 fois mieux que Rolex, en volume!

Malgré ce flou savamment entretenu la menace sur la montre suisse continue à être bien réelle ... car le marché est à somme nulle ... à savoir, si Apple vend, quelqu'un d'autre ne vend pas...

25/10/2015

Avenir de l'Horlogerie Suisse: cela se complique: FOSSIL est maintenant aussi connecté !

Fossil est un groupe américain de la montre, des accessoires et du fashion ... et c'est tout de même le cinquième groupe mondial de la montre après Richemont, Swatch, Rolex et APPEL ... 

Aujourd'hui, 25 octobre Fossil se lance dans la vente des montres connectées en présentant deux modèles:

1.- La montre "Q Grant", sans display digital qui a le même aspect qu’une montre classique. Elle alerte des notifications par des LED et peut afficher des couleurs différentes selon les contacts. Entre 175 et 195 dollars, elle fait aussi office de fitness tracker.

2.- La Q Founder ressemble beaucoup plus aux autres montres connectées. Elle fonctionne avec Android Wear, son écran est tactile. Elle coûte 275 dollars.

Fossil présente aussi deux bracelets : le Q Reveler et le Q Dreamer, le premier bracelet connecté est destiné aux hommes et le deuxième aux femmes. Avec leurs bracelets en cuir ou en silicone, argentés ou dorés, ils se portent au quotidien comme lors des séances de sport. Ils coûtent 125 dollars pièce. 

Voilà... la course se complique pour les horlogers suisses car l'offre devient vraiment abondante... et on peut se demander s'il restera encore de la place pour les suisses sur ce segment marché où tout le monde se précipite...

"on ne fait pas que, comme le dit le dicton, de se lever tard chez nous mais on se réveille aussi tard... (sorte de nouveau dicton)" 

22/10/2015

HORLOGERIE SUISSE EN RISQUE:POURQUOI L'APPLE-WATCH-HERMÈS A AUTANT DE SUCCÈS ?

Comment mesurer le succès d'une montre alors que les ventes viennent à peine de commencer:

C'est simple. Il faut prendre le pouls des ventes en écoutant les clients, les experts et le nouveau storytelling qui s'en dégage:

1) D'abord les clients. Certains viennent d'entrer pour la première fois dans un boutique Hermès et les vendeuses n'ont même pas eu le temps de leur offrir un café qu'ils étaient repartis avec exactement la montre désirée. Pas d'essayage, pas d'hésitation, pas de blabla habituel... juste si possible une vente rapide ...car à peine les montres connectées étaient disponibles dans les boutiques Apple ou Hermès que déjà, il fallait s'inscrire sur des listes d'attente pour être livré plus tard...délai trop long pour certains. Évidemment, les magasins n'étaient pas prêts à cette déferlante et donc n'étaient suffisamment achalandés. OK, bon, on pourrait croire que cette pénurie était une fois de plus un coup marketing d'Apple... mais pas du tout....Le retard incombe à la lenteur de la production des bracelets Hermès !

2) Ensuite, les professionnels. Ils sont surpris par la qualité de l'offre. Hermès a apporté ce qui manquait le plus à Apple: un lien fort au LUXE. C'est fait. C'est beau et pas cher car le simple bracelet d'Hermès a donné la petite touche qui manquait à une montre dont la technicité était trop visible. C'est aussi faut-il le rappeler la montre la moins chère de chez Hermès! Le fashionable portable a trouvé une toute nouvelle direction, celle que Ferrari et Porsche explorent depuis longtemps, à savoir un lien fort entre: technologie et luxe. 

3) Finalement, il y a aussi un nouveau storytelling qui émerge. La montre en général, depuis qu'elle a perdu, il y a quelque temps, le monopole de donner l'heure, s'était alors trouvé une fonction de marqueur social. La montre n'indiquait par l'heure maison statut social, vos goûts, votre façon de vivre ou d'envisager la vie... c'était un marqueur puissant.

Eh bien aujourd'hui, la montre d'Hermès indique de plus que vous êtes non seulement belle et riche... mais surtout smart !

Voilà le vrai coup de génie...c'est l'association symbolique du "luxe" et du "smart" ... dans un seul produit en co-branding...

Succès garanti...

20/10/2015

LE MARCHÉ DE LA MONTRE SUISSE S'EFFONDRE !

Les chiffres d'exportations de montres suisses fournis mensuellement par de la Fédération de l'horlogerie suisse sont tombés ce matin...

Ils ne sont pas bon...du tout: -7,9% sur un an!

Toutes les catégories sont touchées en volume ou en valeur.

La situation est maintenant claire...le crise s'est bien installée ...il n'y a plus de doute à avoir... les chiffres sont formels... pas de possibilité de raconter quoique ce soit d'autre... il va falloir Messieurs les Horlogers suisses vous réveillez maintenant...

Car d'abord les gros marchés ont lâché prise: (1) Hong Kong -18,2%: (2) États-Unies (-17,6%) et Chine -13%

et ensuite -devrions nous dire surtout- l'émergence soudaine et rapide de la montre connectée démontre sa capacité à empiéter sur le marché des montres suisses... avec -18,3%  dans la catégorie concernée (200-500CHF) et surtout la chute en Amérique (-17,6%) berceau de la montre connectée!

Voilà, c'est dit... la crise est là...

Et maintenant qui va stopper la chute?

Lire la suite

24/09/2015

LA HAUSSE DES PRIMES D'ASSURANCE vient tout simplement de la hausse de l'emploi dans la santé!

Personne n'ose l'avouer mais c'est principalement la hausse des postes de travail dans le secteur de la santé qui a provoqué et provoque la hausse des coûts (cf. tableau ci-dessous). Les changements démographie et technologie souvent évoqués ont créés dans le secteur de la santé une réponse par l'engagement de personnels pas par un accroissement de la productivité. C'est ça le problème! 

 

C'est vrai aux USA mais aussi en Suisse.

Près de 15 millions de jobs santé aux USA et 450'000 en Suisse !

C'est énorme surtout que la création de postes de travail dans la santé n'a cessé de croître depuis vingt ans et ceci même pendant la crise de 2009... alors c'est évident ... il y a corrélation parfaite entre création de jobs et coût du système !

Bref, on peut donc tout expliquer avec ce simple postulat: "la santé coûte cher car dans ce domaine, on résout les problèmes par l'augmentation des effectifs". 

C'est le secteur avec le plus d'argent et avec l'un des niveaux de productivité les plus bas... cela crée des conditions très favorables pour les "As" de la Silicon Valley... ils aiment les marges ...

La réforme du système de Santé viendra sûrement de ce côté là ... et bonjour le "UBER" de la Santé... cela va "saigner", si on ose le dire ainsi...

Lire la suite