12/10/2014

USA: un «midterm» terne ! (épisode XV)

Le mardi 4 novembre prochain, les américains se rendront aux urnes pour élire 1/3 du Sénat, renouveler entièrement la Chambre américaines des représentants (House), élire 38 gouverneurs, choisir des candidats avec des charges publics (maires, shérifs, attorneys publics, etc…). De plus, dans quelques Etats, les gens devront se prononcer sur certains référendums locaux notamment en Californie.

Malgré, l’importance à priori de ces enjeux, les citoyens peinent à se mobiliser.

La campagne est terne malgré quelques « petits » scandales par-ci, par-là qui font semblant de l’animer provisoirement.

Même le controversé projet de construction du pipeline Keystone XL, un oléoduc pour le pétrole issu des schistes bitumineux, que les écologistes combattent farouchement, n’entrainent pas de mouvement de foule. De même la guerre contre ISIS (pour nous l'Etat Islamique en Irak et au Levant) ou le conflit ukraino-russe et la lutte contre l’immigration clandestine ne font pas véritablement recette dans les médias… juste un peu la capitale Washington et son trop d’état fait mouche chez les républicains.

Donc décidément à part la saison de foot universitaire, il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent…de l’information.

D’après les sondages, les républicains vont prendre la majorité au Sénat, conforter légèrement celle de la House et donc obliger le Président Obama à conduire le pays sans l’appui des Chambres.

Mais déjà maintenant le processus législatif fonction au ralenti de plus une opposition parlementaire des deux chambres au Président cela est déjà arrivé à plusieurs reprises aux USA et cela permet en général au Président en fonction, d’aller jouer au golf… Est-ce vraiment possible avec Obama qui est déjà connu pour en faire beaucoup trop…de golf!

Ce déséquilibre des forces politiques entre Président les Chambres va sans doute (re)basculer dans 2 ans lors des prochaines élections présidentielles puisque le Président Obama arrive au terme de ces 2 mandats.

Et là, tout reste ouvert. Tout peu arriver….Sauf que Hillary Clinton va tenter d’être la première femme Présidente des Etats Unis mais elle a quand même un inconvénient majeur: être la femme d’un ancien Président !

Et du côté républicain, cela va tourner autour de primaires serrées avec sans doute beaucoup de candidats (le gagnant ayant cette fois-ci une réelle chance de devenir le futur Président).

Il y a cependant une candidature étonnante qui se prépare, c’est celle de Jeb Bush…fils et frère de la dynastie Bush, ce qui en soit est peut-être un double handicap pour lui.

Bref,  la campagne 2014 est une élection terne, la prochaine en 2016 pourrait l’être aussi…

Imaginez Clinton contre Bush ...  « du déjà vu » ou presque !

11/10/2014

ROBOT ou BOT* qui domine le monde ? (épisode XIV)

La science fiction, la bande dessinée et la littérature nous avaient depuis longtemps déjà préparés -par l’imaginaire- à la présence des ROBOTS plus au moins envahisseurs, plus ou moins gentils et plus ou moins à notre service mais jamais personne n’a vraiment pensé aux BOTS.

Je parie d’ailleurs que peu d’entre vous, qui me lisez, avez une idée exactement de ce dont il s’agit?

N’est-ce pas ? 

En fait, c’est simple : les BOTS sont des algorithme programmées à chercher des informations dans la toile (et quelque fois ailleurs).

Trois simples exemples pour comprendre :

Lorsque GoogleMaps est capable de donner en temps réel l’état du trafic routier et notamment les bouchons sur votre téléphone mobile, c’est qu’il y a des millions de BOT qui en permanence tracent la localisation de tous les téléphones mobiles. Ainsi dès lors que les voitures ralentissent fortement sur l’autoroute par exemple, les BOTS vont rapporter à Google le fait que la localisation de plusieurs centaines d’usagers ne bouge plus et GoogleMaps va interpréter à juste titre ce phénomène comme étant un bouchon!

Les moteurs de recherche fonctionnent exactement de la même manière. Il y a des centaines de milliers, peut être des millions de BOTS qui se baladent dans tout l’Internet pour repérer l’activité de chacun et tout cela en temps réel. Un BOT va avoir comme mission de passer régulièrement un Site particulier et inventorier les «mots», les «thématiques» bref les «activités» du Site et d’actualiser les tableaux indiquant les informations 

Le Data Mining est une autre technique de recherche d’informations ou d’exploration de données utilisant aussi massivement les BOTS mais orientée vers l’anticipation. Prévenir un attentat pour la NSA ou annoncer la prochaine musique à la mode pour «The Echo Nest» une start-up du MIT capable d’aller écouter la tendance musicale. Voilà un nouveau monde en émergence qui en «espionnant» des milliers de gens par des algorithmes fouineuses, peuvent anticiper les changements de tendance et nous guider tout de même vers plus de sureté.

Entre les ROBOTS qui finalement, se sont surtout retrouver dans les usines à faire sans broncher un travail répétitif, précis et sans fin et les BOTS enfouis dans les bas-fonds d’Internet … à courir après une information ou d’une donnée à l’autre … notre avenir se dessine vite et sans nous. Et pourtant tout est ouvert, accessible et compréhensible…il suffirait d’en parler entre nous.

C’est peut être cela le plus choquant. Nous nous tenons nous même dans l’ignorance!

 

 

PS.  *Le  terme «BOT», qui est la contraction (par aphérèse) du mot «ROBOT», désigne ces algorithmes ou autres programmes informatiques capable de se promener de manière autonome dans la toile internet (et parfois même dans des serveurs plus cachés comme ceux des militaires, des marchés financiers, des centrales nucléaires, etc.) à la recherche de données ou d'informations.

 

10/10/2014

La Silicon Valley a choisi les maths … La Suisse, les langues (épisode XIII)

Dans la Silicon Valley, la guerre des talents fait toujours rage.

Mais fini la seule recherche des génies en électronique, ce qui compte désormais beaucoup plus se sont les mathématiciens.

En effet, l’innovation est devenue avant tout une question de conception globale. Ce qu’il faut, c’est être capable  de « designer » des produits ou des services dans des écosystèmes larges, globaux et évolutifs. L’exercice est de niveau conceptuel. A ce petit jeu les mathématiciens l’emportent haut la main.

Désormais dans San Francisco et sa région, on côtoie deux groupes de «geeks» :

1…les makers (bidouilleurs de l’électronique, de la 3D, … et des objets physiques)

et

2…les matheux (ainsi que des digitaux natifs et designers faisant partie des manipulateurs d’objets virtuels)

Le monde californien a donc évolué très rapidement…sans doute parce que la production du matériel informatique, électronique et de la téléphonie est partie en Asie…et que les concepteurs sont restés.

Depuis l’Europe on fait toujours la part belle aux entrepreneurs ingénieurs des start-ups, sorte d’héros des temps modernes…mais ici en Californie, on sait bien que pour chaque entreprise à succès, il faut des milliers de développeurs ultra-doués pour un seul patron … donc on met l’effort là où il faut le mettre réellement … c’est-à-dire vers la recherche des meilleurs matheux...et qu'ils viennent du monde entier...aucune importance...pourvu qu'ils viennent.

Mais en lisant ces jours la presse suisse (via Internet) ... je suis totalement surpris de voir que le débat actuel politiquement chaud en Suisse est celui de l’enseignement des langues notamment la seconde langue nationale (en fait le français au primaire pour les suisses allemands). Le débat a pris une telle ampleur que le Parlement fédéral se mobilise…ridicule … comme si l’avenir de la cohésion nationale dépendait de la qualité du verbe plus que du propos (signifiant ou signifié, il faut choisir…) 

Finalement, s’il fallait intensifier massivement une seule discipline dans le cursus de l’enseignement pour sauver l’Avenir de la Suisse, ce serait bien évidemment celle de la MATHEMATIQUE ... et rien d’autre …

 

 

 

 

08/10/2014

La prochaine Révolution Industrielle sera américaine! (épisode XII)

Dans mes deux blogs précédents, je donnais le sentiment d’une Amérique au bord du gouffre. Il n’en rien évidemment … même si les choses ne vont pas si bien que cela, les Etats-Unis ont toujours beaucoup de ressources (non seulement énergétiques) mais aussi manufacturières.

L’informatique, la connectique, l’automatisation, l’Internet des Objets, la 3D, le Design Thinking mais aussi les algorithmes sont en train d’inventer un nouveau monde industriel. 

Obama et son administration l’ont bien compris…

«  il n’y a pas d’économie saine sans industrie »

… et donc, ils ont financé une quinzaine de centres expérimentaux dans différentes parties du pays pour pouvoir anticiper la prochaine –Révolution Industrielle.

Ce programme s’appelle « Advanced Manufacture » et il a comme mission d’assurer à l’Amérique le leadership mondial dans le domaine... et donc contrer la Chine er le sud-est asiatique … et l'Europe dans tout cela?

Bref, les Etats-Unis, après avoir tellement perdu d’emplois dans l’industrie durant la décennie 2000-2010 (en fait 5,7 millions soit quand même, près du tiers des emplois industriels !) relancent l’offensive.

D’une part, grâce aux prix extraordinairement bas de l’énergie (le gaz naturel est 3x moins cher qu’en Europe par exemple) l’industrie a gagné un demi million d’emplois depuis la fin de la crise financière, il y a deux ans à peine.

Et d’autre part, par le fait de salaires stagnants qui aujourd’hui sont à nouveau globalement compétitifs (les salaires et les prix en Chine montent rapidement et les monnaies tentent d’équilibrer les déséquilibres des taux de change).

Bref, la vigueur et la créativité son de retour…tant mieux

Ce qui devrait par contre, nous inquiéter davantage en Europe et en Suisse…c’est le manque flagrant d’efforts pour entrer à notre tour dans la Révolution Industrielle…je crois même que la plupart des politiciens ne savent même pas de quoi il s’agit et quoi faire ?

PS : A découvrir un livre qui vient de paraître (septembre 2014) sur le sujet : MANUFACTURE, éditions G D’Encre, Le Locle.

La fin du rêve américain ? (épisode XI)

L’Amérique, cela devait être l’ascension sociale pour tous !

Le rêve s’est arrêté au début du millénaire comme le confirme aujourd’hui un article du New York Times…la famille typique américaine actuelle fait moins bien que celle d’il y a 15 ans.

Un choc…l’ascension sociale, c’était de gagner plus…pas moins !

Les américains n’en reviennent pas…même si l’économie a largement retrouvé le chemin de la croissance depuis la dernière crise financière…les salaires n’ont pas vraiment suivi… les Etats-Unis continuent de créer des emplois mais pas vraiment bien payés…en tout cas moins qu’avant la crise…c’est là que réside le problème…

Pour les familles, c’est terrible…car elles avaient continué à investir dans le rêve américain en poussant notamment leurs enfants vers des études universitaires longues qui ne rapportent plus les avantages escomptés…

Il va falloir aller au plus présent pour survivre…payer les « mortgages », c’est-à-dire les hypothèques de la maison…car c’est pour les américains souvent leur seul plan d’épargne retraite…

Crise après crise, le peuple américain commence à douter de la capacité du Gouvernement de Washington à régler les problèmes voir les engagements pris face aux citoyens.

Les élections du « mid-term » (début novembre le Sénat va sans doute basculer républicain) n’y changeront rien…la confiance s’est évaporée…un peu comme en Europe…

Car ce que veulent les gens partout, c’est simplement que demain soit meilleur qu’hier.

Pas compliqué…mais souvent difficile à réaliser…

ainsi l’Amérique va devoir fixer cela …tout comme l’Europe...si l'on ne veut pas perdre notre modèle politique, social et économique... 

07/10/2014

Hors de contrôle ! (épisode X)

L’Amérique, ce n’est plus le Pérou... 

Il y a plus de 12 ans que j’ai quitté Boston et l’aventure des Swissnex…aujourd’hui – en voyage de retraite - je parcours tranquillement les Etats-Unis en train (c’est compliqué mais possible et l'on rencontre beaucoup plus de monde qu’en avion ou en voiture…j'en profite pour comprendre mieux cet immense pays). Plusieurs choses m’apparaissent désormais ici totalement hors de contrôle !

En voici trois exemples : 

D’abord, les « homeless ». Ils sont 1'780'000 selon le dernier recensement officiel. Il y en a de partout…tout particulièrement en Californie…dans les parcs, à la sortie des métros et à l’entrée des magasins réclamant un peu d’argent…impressionnant…affligeant… les causes semblent être nombreuses… citons (1) les lois sur l’hébergement de ceux qui sont déficients mentaux qui ont été légalement remis à la rue puis (2) les successives guerres qui ont renvoyé les « boys » avec presque aucune aide et devant se débrouiller et enfin (3) les différentes crises économiques qui ont fini par achever d’affaiblir les plus faibles …bref la gabegie…

Ensuite, le système de santé est devenu totalement hors de prix…près de 18% du PIB y est consacré…c’est environ le double de la moyenne des pays européens…incroyable…mais le système est devenu insoutenable (avec ou sans l’Obamacare)…les médecins sont trop chers, les assurances sont trop nombreuses et finalement ce qui peut sembler être paradoxal, c'est qu'elles s'anesthésient entre elles - stoppant toute concurrence. On peut continuer sans fin la liste des dépassements non justifiables des coûts de la santé...par exemple, dans les hôpitaux mais aussi pour les médicaments et évidemment sans oublier les avocats qui se servent massivement au passage des nombreuses plaintes déposées contre les pratiques médicales …tout cela est trop cher...sans même plus aucun contrôle possible semble-t-il ?

Enfin, la dette globale des étudiants (la deuxième en volume après celle des hypothèques aux USA et qui s’élève tout de même à 1,2 billion, c’est-à-dire mille milliards ou encore 2x le PIB suisse…excusez du peu)… est tout simplement invraisemblable…les études sont si onéreuses que les étudiants empruntent de grosses sommes pour achever leurs études qui de plus, vont les handicaper fortement pour leur future vie professionnelle …inacceptable de démarrer la vie ainsi...par des dettes…

Bref l’Amérique a malgré tout quelques solides challenges à résoudre….

05/10/2014

FRACKING! (épisode IX)

George Mitchell, mort le 26 juillet 2013, est considéré comme le père de la méthode du "fracking" qui permet d’extraire du pétrole ou du gaz enfermé dans des couches profondes de la terre. Cette technologie de forage part du principe de craquer la roche par haute pression hydraulique et chimique afin de récolter des milliards de gouttes d’hydrocarbure.

Aujourd’hui, aux Etats-Unis il existe des centaines de milliers de puits de "fracking"- ayant la particularité de se présenter sous la forme de puits verticaux qui ensuite deviennent horizontaux - de la Pennsylvanie au Texas, du Nord Dakota au Colorado l'Amérique est envahie de derricks qui sont en train de transformer l’avenir du pays tout entier.

En effet, désormais l’Amérique produit plus de pétrole et de gaz que l’Arabie Saoudite et dès 2017, elle sera autosuffisante voir exportatrice nette d’hydrocarbures…une révolution…aussi pour le monde...

En effet, pendant si longtemps…la géopolitique mondiale (et les guerres qui vont avec) semblait être dictée par le contrôle planétaire des sources d’énergies pétrolifères …et il semblerait que l’on est en train de tourner une page de cette histoire...

Car la plus grande puissance économique et militaire du monde n’a plus besoin des autres pour son approvisionnement énergétique…cela va tout changer... des perspectives nouvelles vont apparaître…

Par exemple l’Europe va se mettre à son tour à forer pour échapper à l’emprise russe…et la Chine déclinera (ayant une population vieillissante et peu de réserve en hydrocarbure)…

Qui l’aurait cru … après les Etats-Unis, la prochaine grande puissance mondiale sera à nouveau les Etats-Unis…

02/10/2014

Twitter ou Retwitter? (épisode VIII)

Et si Retwitter était finalement la principale mission des gens qui twittent.

Lire la suite

01/10/2014

Entre nouvelle et vieille économie : Warren Buffet a choisi ! (épisode VII)

Le train est aujourd’hui l’un des investissements majeurs de Warren Buffet. BNSF, sa compagnie ferroviaire, ses voies ferrées et ses wagons, voilà en quoi consiste le futur immédiat de l’un des hommes les plus riches de la planète !

Ayant déjà passé 15 jours à sillonner le pays en train…je peux confirmer à quel point le système ferroviaire est surchargé par les…trains de marchandises… et plus précisément les convois de plus d’un kilomètre et demi de long tirés par plusieurs locomotives et tractant des dizaines et dizaines de wagons citernes transportant jour et nuit le gaz et le pétrole de schiste à travers tout le pays, y compris en provenance du Canada.

Pas de pipelines en vue, non seulement la bonne vieille économie avec des locomotives à mazout.

Etonnant non !

Lire la suite

29/09/2014

AMAZON: les recettes du succès? (VI)

Bien que considérée comme une entreprise de la nouvelle économie...les recettes du succès d'Amazon font penser davantage au film de Charlie Chaplin "Les Temps Modernes" qu'à une production de "Star Wars" de Georges Lucas...enfin si l'on veut...

Lire la suite

27/09/2014

Android - un petit lutin "travailleur" qui se glisse partout (épisode V depuis la Californie)

Google n'est depuis longtemps plus seulement un moteur de recherche. Avec sa détermination à acheter tout ce qui bouge...on a de la peine à comprendre sa stratégie de développement...et pourtant, c'est très simple:

Google veut être au centre de la révolution algorithmique.

Lire la suite

24/09/2014

e-commerce = plus de paquets ! (vu depuis les States IV)

UPS, l'une des principales entreprises postales aux USA avec notamment FedEx et DHL, va engager 90'000 travailleurs en fin d'année pour faire face à l'afflux attendu de paquets postaux.

C'est le résultat le plus surprenant du succès du e-commerce outre-atlantique: le plein emploi pour des mini-jobs de manutention éphémère et peu payé?

Lire la suite