MONTRES : le point sur la guerre du poignet

Imprimer

L'Apple Watch a été commercialisée il y a 4 ans et 4 mois

Son impact sur l'industrie horlogère suisse fait encore l’objet de controverse.

Mais voici ce que nous savons jusqu'à présent : les ventes de montres suisses - en entrée de gamme (moins de 200 CHF prix export) - ont chuté au détriment notamment de la flambée des ventes des montres connectées tandis que le segment du luxe a été largement épargnée. 

Est-ce que cette tendance va se poursuivre ?

Oui et non !

Car on peut s’attendre à l'avenir : disons au cours des 5-10 prochaines années que les ventes de montres suisses d’entrée de gamme vont continuer à diminuer au profit des smart watches.

Les ventes de montres de luxe, tout particulièrement celles qui se vendent à moins de 5'000 CHF, diminueront également car l'histoire de la montre « santé » qui fait le succès actuel de l’Apple Watch va se poursuivre. Il faut voir que la santé capture désormais plus l’esprit (ou le cœur) des acheteurs que la simple montre « prestige ». Et donc une montre de luxe « santé » va certainement apparaître.

Une question demeure : y a-t-il une place pour une montre intelligente suisse à succès ?

Certainement.  Mais pour que cela se produise, il faudrait que les marques de luxe suisses abandonnent leur stratégie actuelle d’utiliser de poussiéreux O/S et des chipsets obsolètes (genre Intel) et faire un effort d’innovation soutenu pour apprendre à rivaliser dans ce nouveau monde.

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.