• Montres suisses: les volumes à l'export chutent !

    Imprimer

    Les exportations horlogères suisses ont stagné en janvier 2019 ( 0,2% sur un an) à 1,62 milliard de francs. Les résultats sur le marché-clé de l'Asie ont été marqués par la chute les livraisons à Hong-Kong et en Chine  (-14,8%), selon les chiffres publiés mardi par la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FHS).

    Les volumes de montres-bracelets ont baissé de 14,4% à 1,6 millions de pièces. «A l'instar de la fin de l'année passée, les montres de moins de 500 francs (prix export) ont subi de très fortes baisses, aussi bien en volume qu'en valeur», a fait remarquer la FHS.

     

    Quant aux autres gammes de prix, seuls les gardes-temps de plus 3000 francs ont connu une évolution positive en valeur, mais pas en nombre total de pièces exportées. Le repli a été moindre concernant la gamme des 500-3000 francs (-4,8% par rapport à janvier 2018.

    Les résultats ont été contrastés selon les différents groupes de matières de montres-bracelets. Le nombre total de pièces expédiées à l'étranger a diminué de 14,4%, en raison de la baisse à deux chiffres des catégories Autres métaux (-28,7%) et autres matières (-23,1%). Même tendance baissière pour les montres en acier (-9,8%).

    La Chine dégringole

    Les montres-bracelets en métaux précieux ont connu la meilleure évolution, rapportant 497,4 millions de francs, soit une croissance de 9%, malgré un baisse de 3,2% du nombre de pièces livrées à l'étranger.

    La branche Mouvement, qui participe de manière accessoire aux statistiques de l'Horlogerie, a reculé de 16,3% en nombre de pièces exportées et de 13,2% en valeur à 12,9 millions de francs.

    La hausse des exportations horlogères en valeur a été soutenue par le Japon ( 28,8%), le Royaume-Uni ( 23,6%) et les Etats-Unis ( 9,1%). A l'inverse, le marché-clé chinois - qui contribue à près de 55% du total des exportations - a chuté de 14,8% à 150 millions de francs.

    Toujours en Asie, les exportations à destination de Taiwan et de la Corée du Nord on régressé en valeur de 11,3% et 7,1% respectivement. Le Moyen-Orient a suivi la même tendance déclinante à -1,3%.

    L'entrée de gamme toujours à la queue

    A l’instar de la fin de l’année passée, les montres de moins de 500 francs (prix export) ont subi de très fortes baisses, aussi bien en volume qu’en valeur. Elles ont été rejointes, dans une moindre mesure, par la gamme 500-3'000 francs, dont le repli s’est situé à -4,8% par rapport à janvier 2018. L’évolution positive des garde- temps de plus de 3'000 francs a permis de stabiliser la valeur, mais pas le nombre total de pièces exportées.

    Lien permanent 0 commentaire