17/10/2018

Les maîtres de l’IA… en Romandie

Peu de gens le savent mais la Suisse est un haut lieu de l’Intelligence Artificielle (IA).

D’abord historiquement avec l’établissement par la Fondation Dalle Molle de trois instituts en Suisse : en 1971 du tout premier centre IA au monde à Manno dans la banlieue de Lugano, puis deux autres centres en Romandie suivront avec l’ISSCO à l’Université de Genève (sémantique) et ensuite en 1991, l’IDIAP à Martigny spécialisé en perception.

Ensuite, bien sûr l’incontournable Google qui s’est installé au cœur de Zurich avec plus de 2’500 data scientists mais aussi Facebook qui a racheté « Zurich Eye » une entreprise innovante dans la vision IA, sans oublier plusieurs dizaines de Start up dont quelques-unes en Romandie comme  Gamaya, spin-off de l’EPFL qui utilise l’intelligence artificielle pour un autre but : l’amélioration de la gestion des cultures agricoles ou encore Visium, start-up de l’EPFL dans le domaine du « everything is machine learning » pour ne citer que ces deux.

Mais la chose la plus surprenante, c’est l’existence dans la région de la suisse romande de véritables « Maîtres de l’IA ».

De qui parle-t-on ?

Issus des milieux universitaires avec souvent des formations en mathématiques ou informatique, ils se sont formés au MOOC (Massive Open Online Courses). Ils ont acquis la compétence par la manipulation massive des « data » et des algorithmes. Ils sont aujourd’hui les « maitres » du prédictif. Tout le monde se les arrache, car ils représentent l’avenir de tous les secteurs économiques.

Mais qui sont-ils ? 

La plupart se sont formé Ils sont aujourd’hui beaucoup plus nombreux qu’on ne le pense en général et surtout nul besoin d’aller à San Francisco et la Silicon Valley pour entrevoir le futur. Il suffit juste de les écouter ici en Romandie. Un coup d’œil dans mon carnet d’adresse et voici que surgisse immédiatement une quinzaine de noms, ce qui laisse a penser qu’il y a certainement bien une centaine de « Maîtres » de l’IA présents en Romandie.

On pourrait citer en autre, les Professeurs Dominique Genoud (He-Valais),Philippe Cudré-Mauroux (Université de Fribourg) ; Boi Faltings ou Pascal Fua deL’EPFL et les chercheurs de l’Idiap autour de Hervé Bourlardmais aussi des personnalités remarquables dans le privé comme Jérômede Nomazy (IBM),len Arslanagic (VISIUM), Lev Kiwi (Trivadis), Assia Garbinato (Vaudoise Assurance), Jonas Richiardi (CHUV), Jérôme Kehrli (Netguardians), Reto Wyss (Vidi System) ou encore Silvia Quarteroni (ELCA), etc.

Retour vers le futur !

Alors assister à une conférence sur l’IA reste de nos jours un grand moment de révélations. En effet, on entre dans un monde nouveau dans lequel la statistique, les corrélations, le déterminisme et la pensée causale sont remplacés par la régression de données, l’algorithmique, le non-déterminisme et la pensé prédictive.

Un tel moment de grâce se produira le Mercredi 31 octobre à Neuchâtel (17h - Hôtel Beaulac) entrée gratuite mais inscription obligatoire auprès de la chambre de commerce et de l’industrie neuchâteloise (corinne.toedtli@cnci.ch). Lev Kiwi donnera une conférence qui sera comme d’habitude « limpide » « intelligente » et « formatrice » à l’occasion de la sortie d’un livre sur l’IA écrit par un collectif de haut niveau regroupé pour l’occasion dans le Think Tank Manufacture 4.0.

Les commentaires sont fermés.