21/07/2018

HORLOGERIE SUISSE : SEUL LE LUXE COMPTE !

Depuis plus de 20 ans, l'horlogerie suisse a pris résolument le virage du luxe. 

Il suffit pour s'en convaincre de regarder les statistiques de la Fédération Horlogère Suisse (FHS):

  • 2000 : nombre de montres exportées à moins de 200 CHF = 22 millions et à plus de 3'000 CHF = 488'000 pièces.
  • 2017 : nombre de montres exportées à moins de 200 CHF = 15 million (soit une baisse d'environ 30%) et à plus de 3'000 CHF = 1'461'000 (soit une hausse d'environ 300%).

C'est limpide ... l'horlogerie se dirige massivement vers le haut de gamme.

Et la reprise constatée depuis quelques mois renforce encore cette tendance historique: en juin 2018, la tendance continue sur la même ligne: Les montres de moins de 500 francs (prix export) ont enregistré un recul sensible, notamment en volume. Ce sont ainsi près de 250'000 pièces qui ont manqué à l’appel par rapport à juin 2017. L’évolution la plus marquée a concerné les montres de plus de 3'000 francs, dont la valeur a bondi de 16,7% (extrait du communiqué de presse de la FHS).

Le risque d'un tel virage se situe au niveau de l'appareil de production: peux-t'on produire du luxe en quantité (cf. Rolex) sans casser l'image même de luxe associé à l'exclusivité, la rareté ?

En tous les cas: les gens du marketing ont encore beaucoup de travail !

19/07/2018

Horlogerie Suisse : le succès du SELL IN !

Les exportations horlogères vont bien. Elles battent des records depuis le début de l'année 2018.

Mais peu de le gens le savent : elles sont l'expression du "sell in" à savoir des montres envoyées à l'étranger (statistiques provenant des douanes suisses) et prêtes à la vente dans les magasins ou les revendeurs à l'étranger.

Le "sell out", l'acte de la réelle vente, n'est pas comptabilisé par les douanes. Donc les statistiques expriment seulement ces envois vers du stockage hors de Suisse.

Et ces envois on lieu tous les jours ouvrables de tous les mois ... si bien que si un mois il y a un jour de moins ouvrable ... c'est 5% d'exportation en moins ...1/20=5% ... c'est mathématique.

Une des conséquences de cette manière de calculer fait que les statistiques mensuelles peuvent présenter artificiellement des variations importantes de plus ou moins 5% et dans des cas exceptionnels de 10%.

Mais cette année ont assiste avant tout a un phénomène d'achalandage des magasins après plusieurs mauvaises années de ventes "réelles".

Pour preuve, Swatch Group a par exemple vu ses stocks se gonfler à près de 6,7 milliards de francs suisses fin juin 2018. Donc les stocks gonflent !

Il faut savoir lire les statistiques ... surtout horlogères !