21/07/2018

HORLOGERIE SUISSE : SEUL LE LUXE COMPTE !

Depuis plus de 20 ans, l'horlogerie suisse a pris résolument le virage du luxe. 

Il suffit pour s'en convaincre de regarder les statistiques de la Fédération Horlogère Suisse (FHS):

  • 2000 : nombre de montres exportées à moins de 200 CHF = 22 millions et à plus de 3'000 CHF = 488'000 pièces.
  • 2017 : nombre de montres exportées à moins de 200 CHF = 15 million (soit une baisse d'environ 30%) et à plus de 3'000 CHF = 1'461'000 (soit une hausse d'environ 300%).

C'est limpide ... l'horlogerie se dirige massivement vers le haut de gamme.

Et la reprise constatée depuis quelques mois renforce encore cette tendance historique: en juin 2018, la tendance continue sur la même ligne: Les montres de moins de 500 francs (prix export) ont enregistré un recul sensible, notamment en volume. Ce sont ainsi près de 250'000 pièces qui ont manqué à l’appel par rapport à juin 2017. L’évolution la plus marquée a concerné les montres de plus de 3'000 francs, dont la valeur a bondi de 16,7% (extrait du communiqué de presse de la FHS).

Le risque d'un tel virage se situe au niveau de l'appareil de production: peux-t'on produire du luxe en quantité (cf. Rolex) sans casser l'image même de luxe associé à l'exclusivité, la rareté ?

En tous les cas: les gens du marketing ont encore beaucoup de travail !

Les commentaires sont fermés.