10/08/2017

Maudet: le candidat propre !

L'histoire politique change.

Après les élections successives de Trump en 2016 et de Macron en 2018, le storytelling populaire a rapidement évolué des "laissés-pour-compte" vers le candidat "propre".

A ce jeu Trump a bien représenté l'espoir des classes oubliées de la prospérité globale et Macron la "propreté" tant il était novice en politique et les autres embarqués depuis longtemps dans des "affaires". (on est aujourd'hui en Suisse plutôt dans cette deuxième époque dite française qu'américaine).

Concernant la course au Conseil fédéral, la question politique est devenue celle des liens réels ou imaginaires entre les candidats déclarés et les lobbyistes ... à ce jeu, Maudet sort grand vainqueur dans l'opinion... sauf qu'il devra être élu par ses "pairs" politiciens des deux chambres... et là, ce n'est pas gagné ... car ils sont eux-mêmes embarqués dans ce genre de relations plus ou moins "saines" ...

Donc tout le monde va regarder avec attention comment la discussion va évoluer jusqu'au 20 septembre ... il y a fort à parier que le candidat ou la candidate le/la plus "propre" en apparence va gagner.

C'est toujours à la fin une question d'apparence, de perception... donc de storytelling!