22/06/2017

Exportation Horlogère Suisse: en hausse, vraiment?

L'annonce du jour: "forte hausse des exportations horlogères suisses".

Elles se sont élevées à 1,7 milliard de francs, ce qui correspond à une croissance de 9,0% par rapport à mai 2016 (chiffre corrigé par la comparaison du nombre de jours ouvrables aux mois de mai 2016 versus 2017 et donc en valeur réelle cela représente tout de même une baisse de 1,1%). Il s'agit d'une sorte de confirmation de ce que l'on observe depuis le début de l'année 2017. Bilan: mi-figue mi-raisin!

Cependant, l'évolution des exportations de montres de moins de 200 francs (prix export) est restée clairement négative, à l'image des précédents mois. Cette baisse a joué un rôle déterminant sur les volumes totaux exportés durant le mois de mai. Cela se traduit par moins de montres fabriquées.

Conséquences : les suisses exportent de moins en moins de montres mais de plus en plus chères - Prix moyen en hausse. De même, ce sont les montres mécaniques qui tirent leurs épingles du jeu, pas les quartz - qui elles sont toujours en baisse.

Le marché américain est lui aussi en légère baisse (-1,1%)... Tout cela démontre que les montres et bracelets connectés (qui indiquent aussi l'heure) prennent aux USA des parts de marché aux suisses!

Après cette importante crise horlogère (2014-2016), on peut déjà conclure que la structure des marchés à fortement changé et que les suisses se sont - par la force des choses - concentrés sur le haut de gamme en perdant le volume des grandes séries à prix abordables et en abandonnant le marché des montres connectées aux Coréens, Chinois et Californiens. Cela aura des répercussions sur l'appareil de production qui reste aujourd'hui largement en sur-capacité.

Il va falloir plusieurs années pour absorber tout cela d'autant plus que la guerre du retail: "Boutique contre Internet" ... ne fait que commencer avec à la clé encore de forte réduction de marges.