22/08/2017

LA FIN DE LA CRISE HORLOGÈRE (2015-2017) ?

Pas sûr!

Regardez plutôt les chiffres de la fédération horlogère suisse: ils indiquent bien trois mois de croissance des exportations (sell in) mais en même temps les volumes (nombre de montres exportées) depuis le début de l'année ont encore fortement baissé (-4,8%).

Mais là n'est pas le plus grave.

En fait, c'est le réseau de vente (retail) qui a souffert de la crise (et cela va d'ailleurs continuer encore ces prochaines années) et ceci pour trois raisons.

  1. les stocks surabondants ont été liquidés sur le marché gris (mais aussi Internet) créant ainsi un problème de crédibilité des prix pour longtemps,
  2. le retail "mixte" des suisses rend peu lisible leur stratégie de prix. Boutiques en propre côtoient magasins tenus par des locaux. Sites internet maison en compétition avec les grands du e-commerce. Rabais, Marché gris, Outlet, taux de change, etc... créent des prix tellement flexibles que plus personne ne comprend rien!
  3. la concurrence d'Apple reste encore largement niée. Pourtant son positionnement, son marketing, son réseau de distribution sont très cohérents et efficaces. À terme, ils vont surpasser la distribution vieillotte, duale et chaotique des horlogers suisses.

En conclusion ... cela va mieux ... mais la crise n'est pas terminée !


 

 
 

Les commentaires sont fermés.