27/04/2017

Exportation Horlogère Suisse: Première accalmie ?

 

Le chiffre de mars montrent des exportations en reprise (+7,5%) mais avec deux jours de travail de plus qu'un an auparavant il faut corriger ce chiffre pour pouvoir le comparer avec celui de l'année dernière donc au final on a théoriquement une baisse de -2,6% selon l'administration des douanes! Ce chiffre, mi-rassurant mi-inquiétant, tombe après 20 mois consécutifs de chiffres en baisse. Il semblerait donc que cela va un tout petit peu mieux ou un tout petit peu moins pire ... pour l'industrie horlogère. Mais pas sûr que cela va durer!

Car il y a trois ans déjà dans un blog provocateur, publié sur ce même site de la Tribune de Genève, j'affirmais que la montre connectée allait tôt ou tard faire des dégâts dans l'industrie horlogère suisse en prenant la place stratégique du poignet.

Depuis les choses ont évolué dans le sens de mon post, mais pour des raisons différentes comme une politique de surcapacité industrielle, un sur-stockage dans les boutiques ou encore par une politique aberrante du "pricing".

Mais attention, les effets négatifs de la montre connectée sont, à mes yeux, encore largement à venir.

La crise conjoncturelle et structurelle actuelle a seulement pour l'instant caché le tsunami numérique (crise systémique).

Un tsunami est toujours a priori lent à venir. C'est normal car ne l'oublions pas, avant l'arrivée de la vague fatale, la mer se retire calmement ... dans un premier temps avant de tout envahir.

On est dans cette phase de recul de la mer.

La vague au loin se prépare ... pas les horlogers suisses!

Attention aux dégâts futurs.

 

Les commentaires sont fermés.