22/11/2016

HORLOGERIE SUISSE: LA DÉGRINGOLADE ...

Avec 16,4% d'exportation en moins sur an (particulièrement pour Hong Kong (- 21,5) et les USA (-16,5) ... nos plus grands marchés) l'horlogerie suisse subit un revers très important. Conséquence directe: l'emploi souffre aussi: moins 3'000 postes pendant cette même période ... les chiffres ne cessent d'être mauvais, très mauvais... quand vont-ils s'arrêter?

C'est le moment de se poser les vraies questions comme: "Est-ce que le rêve est brisé"... car il faut bien l'admettre les montres suisses ne sont plus convoitées comme avant.

Une première explication pourrait être que les montres sont devenues trop chères dans un monde qui switch vers l'être plus que l'avoir.

Une seconde explication serait que les consommateurs d'aujourd'hui veulent une expérience-client ... et évidement ce n'est pas facile à offrir avec les montres traditionnelles ... les smartwatches échappent à ce constat. 

En conséquence, la chute des ventes observée depuis 16 mois maintenant, n'est vraiment plus seulement le fait d'une crise dite conjoncturelle mais plutôt d'une crise que l'on pourrait appeler "systémique" au sens où l'on assiste à un changement profond de modèle, de système.

il va donc falloir revoir les choses de fond en comble... c'est certain.

(à suivre)

 

Les commentaires sont fermés.