15/06/2016

"SWISS MADE SMARTWATCH"

Face à la crise du Quartz, la Confédération avait répondu dans les années 70, par un projet de relance en mettant notamment beaucoup d'argent à disposition du CSEM nouvellement créé à cet effet. 

Aujourd'hui, face à la menace des montres connectées...il faudrait faire la même chose en lançant le financement d'un "CSEM Bis" dédié à la création d'une montre "smart" à la "Swiss Made" afin de répondre à la menace des californiens et des sud-coréens...

Le socle de compétences industrielles, créé à l'époque par le CSEM et le Centre de Marin (Groupe ASUAG) avait permis de sortir seulement quelques années plus tard la fameuse SWATCH, véritable réponse "inventive" à la menace japonaise de la montre à quartz (plus performante et moins chère). 

Sur cette base, on a pu par la suite reconquérir le terrain perdu... avec notamment le concept de "Haute Horlogerie" ... il faut refaire la même chose...

Ainsi, la Suisse doit posséder son propre socle industriel de savoir-faire numérique... le Conseil fédéral peut y pourvoir via des programmes d'aide à l'innovation comme la CTI, par exemple.

Mettre à disposition 40 Millions par an à un "CSEM Bis" permettrait d'acquérir rapidement les compétences encore manquantes ... car en effet, on peut considérer que l'ETHZ possède les compétences software pour faire un "Swiss OS" pour le wearable et que d'autres, ont des compétences en électronique... Par exemple: la puce pourrait faire l'objet d'une opérations avec les genevois de STMicroelectronics....

Bref, tout mettre en oeuvre pour "sauver" notre industrie horlogère ... berceau d'une industrie mondiale unique et "romande" est un priorité.

 

PS à lire aussi cette proposition reprise par Bilan:

 

Les commentaires sont fermés.