22/03/2016

Horlogerie: Hong Kong en fort recul ... et cela fait 13 mois que cela dure!

Les exportations horlogères suisses sont restées sur une pente négative, pour le huitième mois consécutif. Leur valeur s’est établie à 1,7 milliard de francs en février 2016. Il s’agit d’une baisse de 3,3% par rapport à 2015, qui a été grandement influencée par l’évolution du marché de Hong Kong.

Les montres-bracelets ont enregistré un recul de leur valeur moins prononcé, avec -2,0%. Les garde-temps bimétalliques ont tiré les chiffres vers le bas, alors que les produits en acier ont affiché une progression. En volume, la baisse a été plus substantielle et nettement influencée par les montres en acier paradoxalement.

Les montres de plus de 3'000 francs (prix export) ont retrouvé le chemin de la croissance en février, aussi bien en valeur qu’en nombre de pièces. Au-dessous de cette barre, tous les segments de prix ont présenté un repli.

Après douze mois de forte baisse, la tendance ne s’est pas retournée à Hong Kong, qui est resté en net recul pour le treizième mois consécutif. Les Etats-Unis ont mis fin à cinq mois de baisse et ont renoué avec la croissance, en dépit d’un effet de base défavorable. Le Japon a en revanche profité d’une base de comparaison plus facile et a confirmé le très bon résultat du mois de janvier. Cette évolution a contrasté avec celle de la Chine, dont le niveau a continué de fléchir plus que la moyenne mondiale. Dans l’ensemble, l’Europe a affiché une progression de 4,0%. L’Italie n’a pas bougé par rapport à février 2015, tandis que l’Allemagne s’est inscrite en hausse sensible.

(selon le communiqué de la FHS)

 

Remarque finale: pour sortir de Hong Kong et de ses boutiques de luxes en quasi-faillites ...cela va coûter cher, très cher aux horlogers suisse! 

Les commentaires sont fermés.