22/12/2015

HORLOGERIE SUISSE: APRÈS LES CHINOIS ... LES AMÉRICAINS NOUS LÂCHENT!

Cette fois-ci c'est clair et net, le marché américain de la montre suisse ralenti fortement. Après la Chine, c'est le deuxième plus important marché mondial qui nous lâche! 

Avec moins de 5,3% en novembre (selon les toutes récentes statistiques à l'exportation) et après des baisses significatives en septembre et octobre (2015), on ne peut plus parler seulement de problème conjoncturel mais bien d'inversion de tendance en Amérique.

La question que tout le monde se pose désormais est : avons nous à faire à un problème seulement conjoncturel ou alors systémique (= changement de paradigme économique, technologique ou même de fabrication) ... en d'autres termes, dans un marché de la consommation américaine (par ailleurs encore très vivace) est-ce que la "montre mécanique" suisse subit juste une contraction provisoire ou bien est-ce beaucoup plus grave du genre la "montre connectée" est en train de la détrôner définitivement la montre traditionnelle ? Les chiffres à l'exportation montre que c'est surtout la gamme des prix de 200 à 5oo CHF qui est touchée donc pile dans les montres connectés... d'où notre déduction sur le changement de paradigme et de la guerre économique systémique que nous cessons d'annoncer depuis si longtemps déjà... 

Ainsi les chiffres d'aujourd'hui montrent sans doute la fin d'une époque... car tout ce qui arrive économiquement aux USA finit toujours par gagner le monde entier... forcément, une fatalité du système économique en quelque sorte : les marchés "followers" suivent toujours par définition.

Voilà la donne est claire...

 Si les Suisses veulent éviter la débâcle ... il n'y a qu'une issue, c'est rejoindre la tendance du marché et donc fabriquer des "montres connectées"...

 Pour ce faire et pour rattraper rapidement notre retard... une seule solution : acheter la compétence aux Américains....

Comment ?

Il existe plusieurs dizaines d'entreprises ou de start-ups californiennes spécialistes des "objets connectés" ... il suffirait donc de toutes les racheter ou faute de mieux quelques unes...

Swatch, Richemont ou Rolex pourraient commencer par Garmin, Pebble, FullPower ou Bionymi...

 

20/12/2015

L'AVENIR DE LA MONTRE SUISSE DEVRAIT ÊTRE LA SANTÉ...MAIS C'EST MAL PARTI !

Pebble vient de sortir une nouvelle "apps santé" développée avec les scientifiques de Stanford (ils ont l'un des meilleurs Labo d'algorithmes pour la santé !) ... les porteurs de montres Pebble ont downloader l'apps cette semaine ... sans avoir eu besoin de changer de montres !

Cela peut paraître anodin... cela ne l'est pas du tout... c'est juste le début de l'ère de la "Montre Santé"... on avait des "garde-temps" on aura désormais des "garde-vie"... le vivant remplace le temps!

Il va falloir s'habituer à ce contexte ... ainsi six choses vont définitivement changer:

 1.- La montre traditionnelle vient de perdre sa fonction de donner l'heure! La mécanique semble devoir disparaître avec ... l'arrivée de la santé au poignet!

 2.- La montre est devenue un objet critique pour toute l'industrie mondiale de la Santé... cela fait beaucoup de gros concurrents sérieux pour l'industrie horlogère! Imaginez: le marché mondial de la Santé, c'est 9'600 milliards de dollars... et la montre suisse 20 milliards... C'est pas du tout comparable et beaucoup d'horlogers suisses vont forcément y laisser des plumes....définitivement?

 3.- Les nouveaux gros acteurs de la Santé-Digitale que sont IBM, Apple, Google, etc... mais aussi les petits nouveaux comme Pebble ou Bionym pour ne citer qu'eux parmi les centaines de start-ups du "digital-health"... vont transformer les anciennes pratiques médicales comme seul un véritable tsunami serait le faire... rien ne sera plus comme avant dès lors que la médecine sera en temps réel ... on passe dans ce domaine de la photographie (scanner) au cinéma (watch)... la montre sera l'élément clé de ce dispositif de santé intelligent ... (à lire ici)

 4.- La chose la plus intime possible est le battement de notre coeur. Celui-ci a une signature unique. Ainsi on va pouvoir créer une montre connectée totalement « intime ». Du fait que le rythme cardiaque de chacun est différent des autres, cela permettra pour la première fois qu’un objet puisse nous identifier de manière précise et unique. La montre devient le sésame de la sécurité absolue. Un champ nouveau de sécurité et d’identité va ainsi naître. C’est une « killing Application ». Une clé, un password, une carte d’identité, un portemonnaie électronique, un remote control, etc. dans un seul objet-montre... connectée! (à lire ici)

5.- La montre connectée a déjà sauvé des vies (à lire ici ) vous garde en santé et vous fait maigrir (à lire ici)... les témoignages sont nombreux et le storytelling viral va amplifier la rumeur... ce qui va finir par condamner toutes les autres montres... forcément car elle ne vous sauve pas...la vie

6.- L'intelligence artificielle a fait un saut qualitatif ces dernières années en Californie ... en effet on parle désormais de "machine-apprenante" ... fini la programmation d'algorithmes pour chaque situation... les algorithmes apprennent à développer leur propre avenir... en créant des nouvelles algorithmes... la réalité semble dépasser la fiction et cela inquiète même en Californie d'où l'initiative de faire de l'intelligence artificielle en open source (à lire ici)... mais pour Watson, Siri ou Now, cela annonce la médecine intime, personnelle, permanente et sur le poignet... évidemment !

13/12/2015

CINQ RAISONS QUI POUSSENT L'HORLOGERIE SUISSE VERS L'ÉCHEC !

"C'est l'impact des montres connectées sur l'horlogerie suisse qui va être le facteur véritablement dévastateur".

 

Voici 5 raisons pourquoi c'est affirmation va se vérifier:

 1.- Le marché de la montre connectée va exploser... pas celui de la montre mécanique!

 Avec près de 24 millions de montres connectées vendues pendant la SEULE année 2015 et sans doute 100 millions en 2020, ce marché devient plus important que celui de toute l'horlogerie suisse et surtout il est en expansion rapide. Celui de l'horlogerie suisse va par contre au mieux plafonner autour des 28 millions mais plus vraisemblablement tourner vers les 20 millions de pièces fabriquées. Le rapport de force qui se dégagera de cette évolution entre acteurs industriels va être à l'avantage des plus dynamiques et c'est aujourd'hui indéniablement ceux des montres connectées. Ainsi, demain, le marché de la montre sera essentiellement dominé par Apple et Google.

 2.- Le software est plus important que le hardware!

Ce sont les operating systèmes, les écosystèmes et les plateformes de vente qui sont les véritables enjeux, pas la montre et à ce jeu là, les horlogers suisses sont juste absents. Sans capacité de développement software... pas d'avenir! L'enjeu n'est plus le hardware mais bien le software... où est la recherche suisse dans le domaine?

 3.- La montre connectée améliore la santé!

85% des porteurs d'Apple Watch affirme que leur santé s'est améliorée depuis qu'il porte cette montre et 27% ont même perdu du poids. C'est aujourd'hui indiscutablement le point fort de cette montre et cela le sera encore plus demain avec les nouveaux capteurs et les nouvelles "apps" en préparation. Cette montre va sauver des vies... cela finira par se savoir et cela sonnera le glas de la fonction première: donner l'heure... désormais ce sera : donner la vie. On va parler un jour de "garde vie" comme on parle aujourd'hui de "garde temps".

 4.- La guerre du poignet sera gagnée par la montre connectée!

 Il n'y a pas la place pour deux montres sur les poignets. Seul la famille Hayek semble penser le contraire. Mais la vérité c'est qu'il faudra choisir. Certes on peut imaginer que selon le moment de la journée on porte l'une ou l'autre (mécanique ou connectée). C'est sans doute vrai pour une génération habituée à la montre traditionnelle ... mais peut vraisemblable pour la nouvelle génération de porteur de montres connectées.

 5.- Le marketing "savonnette" des horlogers suisses va subir un revers sanglant!

 On ne peut plus vendre aujourd'hui à la manière de Séguéla. Posséder n'est plus le marqueur dominant (souvenez-vous: "si a 50 ans, vous n'avez pas une Rolex ...vous avez raté votre vie") car dans notre société contemporaine ce sont des entreprises comme Airbnb, BlaBlaCar, Kickstarter, Twitter, Facebook, etc. qui donnent le "LA". Elles donnent le pouvoir aux gens qui veulent valoriser leurs "vies", leurs "expériences" pas leurs "rêves"!

 

 PS. Pour en savoir plus cliquer ici

------------------------------------------------------------------------------

Tableau prévisionnel des OS