13/12/2015

CINQ RAISONS QUI POUSSENT L'HORLOGERIE SUISSE VERS L'ÉCHEC !

"C'est l'impact des montres connectées sur l'horlogerie suisse qui va être le facteur véritablement dévastateur".

 

Voici 5 raisons pourquoi c'est affirmation va se vérifier:

 1.- Le marché de la montre connectée va exploser... pas celui de la montre mécanique!

 Avec près de 24 millions de montres connectées vendues pendant la SEULE année 2015 et sans doute 100 millions en 2020, ce marché devient plus important que celui de toute l'horlogerie suisse et surtout il est en expansion rapide. Celui de l'horlogerie suisse va par contre au mieux plafonner autour des 28 millions mais plus vraisemblablement tourner vers les 20 millions de pièces fabriquées. Le rapport de force qui se dégagera de cette évolution entre acteurs industriels va être à l'avantage des plus dynamiques et c'est aujourd'hui indéniablement ceux des montres connectées. Ainsi, demain, le marché de la montre sera essentiellement dominé par Apple et Google.

 2.- Le software est plus important que le hardware!

Ce sont les operating systèmes, les écosystèmes et les plateformes de vente qui sont les véritables enjeux, pas la montre et à ce jeu là, les horlogers suisses sont juste absents. Sans capacité de développement software... pas d'avenir! L'enjeu n'est plus le hardware mais bien le software... où est la recherche suisse dans le domaine?

 3.- La montre connectée améliore la santé!

85% des porteurs d'Apple Watch affirme que leur santé s'est améliorée depuis qu'il porte cette montre et 27% ont même perdu du poids. C'est aujourd'hui indiscutablement le point fort de cette montre et cela le sera encore plus demain avec les nouveaux capteurs et les nouvelles "apps" en préparation. Cette montre va sauver des vies... cela finira par se savoir et cela sonnera le glas de la fonction première: donner l'heure... désormais ce sera : donner la vie. On va parler un jour de "garde vie" comme on parle aujourd'hui de "garde temps".

 4.- La guerre du poignet sera gagnée par la montre connectée!

 Il n'y a pas la place pour deux montres sur les poignets. Seul la famille Hayek semble penser le contraire. Mais la vérité c'est qu'il faudra choisir. Certes on peut imaginer que selon le moment de la journée on porte l'une ou l'autre (mécanique ou connectée). C'est sans doute vrai pour une génération habituée à la montre traditionnelle ... mais peut vraisemblable pour la nouvelle génération de porteur de montres connectées.

 5.- Le marketing "savonnette" des horlogers suisses va subir un revers sanglant!

 On ne peut plus vendre aujourd'hui à la manière de Séguéla. Posséder n'est plus le marqueur dominant (souvenez-vous: "si a 50 ans, vous n'avez pas une Rolex ...vous avez raté votre vie") car dans notre société contemporaine ce sont des entreprises comme Airbnb, BlaBlaCar, Kickstarter, Twitter, Facebook, etc. qui donnent le "LA". Elles donnent le pouvoir aux gens qui veulent valoriser leurs "vies", leurs "expériences" pas leurs "rêves"!

 

 PS. Pour en savoir plus cliquer ici

------------------------------------------------------------------------------

Tableau prévisionnel des OS

Les commentaires sont fermés.