30/10/2015

L'EUROPE EN RÉCESSION DIGITALE!

 

 

Une étude publiée avant-hier par la Havard Business Revue montre

une situation dramatique pour l'Europe:

 

 

"Elle est en récession digitale depuis 2008!"

 

Comment les chercheurs calculent tout cela ... ce n'est pas évident ... mais pour ceux qui comme moi passons du temps chaque année aux USA... nous l'avons déjà constaté ... le véritablement un océan qui nous sépare c'est celui du digital.

Ce n'est pas une question de ressources humaines ou de capitaux, c'est la manière dont nous pensons le futur qui fait défaut. Nous sommes dans le déni du changement... on réforme pour rien, on fait semblant...surtout le politique!

Et résultat: ici on espère maintenir les acquis, le passé... là-bas ,on cherche à s'en sortir, à créer un présent-continu ...

Voilà la clé... vers où dois-je regarder... où est mon horizon: derrière ou devant?

Seulement voilà montre et dire qu'avant c'était mieux... cela va certainement pas aider nos jeunes... qui souvent rêvent d'autres horizons et partent ... leur avenir étant le digital ... on les retrouve DownTown San Francisco.

Il faut désormais avoir une politique pour nos jeunes en formation du genre plus de math, de data mining, d'analytique, d'intelligence artificielle, etc. mais surtout de connaissances profondes des algorithmes ... une vraie politique de formation et de recherche en adéquation avec l'avenir ... si l'on veut un jour maîtriser le tsunami digital et ses conséquences dévastatrices sur l'économie européenne ... regarder l'Ubérisation économique, le fintech, le Mobile Health, et pour nous bien sûr, la montre connectée... ils sont tous ravageurs pour la vieille Europe et ses anciennes lois et comportements!

28/10/2015

APPLE WATCH: LE MYSTÈRE DES CHIFFRES !

 

Apple vient d'annoncer ses résultats trimestriels et annuels... tout va bien pour la "pomme" ... avec de nouveaux records incroyables ...genre 234 milliards de dollars de chiffres d'affaires annuels et un bénéfice net de 53,4 milliards... Ce bénéfice est égal à environ deux fois le total de tous les chiffres d'affaires des horlogers suisses!

Malgré cela, on ne sait pas grand chose des ventes de l'Apple Watch.

Apple ne donne pas de chiffres ... juste une allusion de Tim Cook le CEO ... selon lui, le dernier trimestre a été meilleur que le trimestre précédent... bon le contraire aurait été un peu décevant tout de même...

Pour en savoir plus, il faut gratter dans le rapport car l'Apple Watch est logée dans une rubrique « autres produits », cette catégorie qui englobe aussi bien l’Apple Watch et l’iPod que les appareils Beats ont généré un chiffre d’affaires de 3,048 milliards de dollars. Après une augmentation de près de 50 % au trimestre précédent, cette ligne comptable a progressé de plus de 60 % ce trimestre : l’Apple Watch fait donc mieux que compenser le déclin de l’iPod, mais Apple refuse encore de donner plus de détails.

On peut donc juste spéculer... les gourous du high tech ne sont d'ailleurs pas d'accord entre eux... cela va de 5 millions de montres vendues depuis avril à plus de 10 millions... Tout de même, 5 millions en six mois c'est 15 fois mieux que Rolex, en volume!

Malgré ce flou savamment entretenu la menace sur la montre suisse continue à être bien réelle ... car le marché est à somme nulle ... à savoir, si Apple vend, quelqu'un d'autre ne vend pas...

25/10/2015

Avenir de l'Horlogerie Suisse: cela se complique: FOSSIL est maintenant aussi connecté !

Fossil est un groupe américain de la montre, des accessoires et du fashion ... et c'est tout de même le cinquième groupe mondial de la montre après Richemont, Swatch, Rolex et APPEL ... 

Aujourd'hui, 25 octobre Fossil se lance dans la vente des montres connectées en présentant deux modèles:

1.- La montre "Q Grant", sans display digital qui a le même aspect qu’une montre classique. Elle alerte des notifications par des LED et peut afficher des couleurs différentes selon les contacts. Entre 175 et 195 dollars, elle fait aussi office de fitness tracker.

2.- La Q Founder ressemble beaucoup plus aux autres montres connectées. Elle fonctionne avec Android Wear, son écran est tactile. Elle coûte 275 dollars.

Fossil présente aussi deux bracelets : le Q Reveler et le Q Dreamer, le premier bracelet connecté est destiné aux hommes et le deuxième aux femmes. Avec leurs bracelets en cuir ou en silicone, argentés ou dorés, ils se portent au quotidien comme lors des séances de sport. Ils coûtent 125 dollars pièce. 

Voilà... la course se complique pour les horlogers suisses car l'offre devient vraiment abondante... et on peut se demander s'il restera encore de la place pour les suisses sur ce segment marché où tout le monde se précipite...

"on ne fait pas que, comme le dit le dicton, de se lever tard chez nous mais on se réveille aussi tard... (sorte de nouveau dicton)" 

22/10/2015

HORLOGERIE SUISSE EN RISQUE:POURQUOI L'APPLE-WATCH-HERMÈS A AUTANT DE SUCCÈS ?

Comment mesurer le succès d'une montre alors que les ventes viennent à peine de commencer:

C'est simple. Il faut prendre le pouls des ventes en écoutant les clients, les experts et le nouveau storytelling qui s'en dégage:

1) D'abord les clients. Certains viennent d'entrer pour la première fois dans un boutique Hermès et les vendeuses n'ont même pas eu le temps de leur offrir un café qu'ils étaient repartis avec exactement la montre désirée. Pas d'essayage, pas d'hésitation, pas de blabla habituel... juste si possible une vente rapide ...car à peine les montres connectées étaient disponibles dans les boutiques Apple ou Hermès que déjà, il fallait s'inscrire sur des listes d'attente pour être livré plus tard...délai trop long pour certains. Évidemment, les magasins n'étaient pas prêts à cette déferlante et donc n'étaient suffisamment achalandés. OK, bon, on pourrait croire que cette pénurie était une fois de plus un coup marketing d'Apple... mais pas du tout....Le retard incombe à la lenteur de la production des bracelets Hermès !

2) Ensuite, les professionnels. Ils sont surpris par la qualité de l'offre. Hermès a apporté ce qui manquait le plus à Apple: un lien fort au LUXE. C'est fait. C'est beau et pas cher car le simple bracelet d'Hermès a donné la petite touche qui manquait à une montre dont la technicité était trop visible. C'est aussi faut-il le rappeler la montre la moins chère de chez Hermès! Le fashionable portable a trouvé une toute nouvelle direction, celle que Ferrari et Porsche explorent depuis longtemps, à savoir un lien fort entre: technologie et luxe. 

3) Finalement, il y a aussi un nouveau storytelling qui émerge. La montre en général, depuis qu'elle a perdu, il y a quelque temps, le monopole de donner l'heure, s'était alors trouvé une fonction de marqueur social. La montre n'indiquait par l'heure maison statut social, vos goûts, votre façon de vivre ou d'envisager la vie... c'était un marqueur puissant.

Eh bien aujourd'hui, la montre d'Hermès indique de plus que vous êtes non seulement belle et riche... mais surtout smart !

Voilà le vrai coup de génie...c'est l'association symbolique du "luxe" et du "smart" ... dans un seul produit en co-branding...

Succès garanti...

20/10/2015

LE MARCHÉ DE LA MONTRE SUISSE S'EFFONDRE !

Les chiffres d'exportations de montres suisses fournis mensuellement par de la Fédération de l'horlogerie suisse sont tombés ce matin...

Ils ne sont pas bon...du tout: -7,9% sur un an!

Toutes les catégories sont touchées en volume ou en valeur.

La situation est maintenant claire...le crise s'est bien installée ...il n'y a plus de doute à avoir... les chiffres sont formels... pas de possibilité de raconter quoique ce soit d'autre... il va falloir Messieurs les Horlogers suisses vous réveillez maintenant...

Car d'abord les gros marchés ont lâché prise: (1) Hong Kong -18,2%: (2) États-Unies (-17,6%) et Chine -13%

et ensuite -devrions nous dire surtout- l'émergence soudaine et rapide de la montre connectée démontre sa capacité à empiéter sur le marché des montres suisses... avec -18,3%  dans la catégorie concernée (200-500CHF) et surtout la chute en Amérique (-17,6%) berceau de la montre connectée!

Voilà, c'est dit... la crise est là...

Et maintenant qui va stopper la chute?

Lire la suite