24/08/2015

HORLOGERIE: La prochaine complication qui tue ... ou sauve!

En horlogerie une complication est une fonction autre que l'affichage de l'heure, des minutes et des secondes.

Ces fonctions peuvent être astronomiques (phase de la Lune, équation de temps, quantième perpétuel, heures du lever et du coucher du Soleil), pratiques (chronographe, grande sonnerie, répétition des minutes), techniques (date rapide, stop seconde) ou pour améliorer la précision de marche (à l'origine comme le tourbillon).

Les complications sont des modules ajoutés au mouvement de la montre. Une pièce dite compliquée induit également une notion de haut savoir-faire horloger qui s'exprime autant dans la manufacture du calibre que dans le degré de finition du modèle.

C'est souvent l'accumulation de mécanismes dans l'espace réduit d'un boitier qui complexifie les montres. Actuellement, la montre qui compte le plus de complications est le modèle "Aeternitas Mega 4" de Franck Muller, son mouvement, composé de 1483 pièces, totalise 36 complications contenues dans l'espace d'une montre-bracelet.

Mais aujourd'hui tout cela est dépassé par la montre connectée qui comme la Apple Watch va offrir des milliers de complications ou "apps".

C'est d'ailleurs là que se situe le véritable enjeu:

"the next killing application"... la prochaine complication qui tue !

....sera peut être la montre qui sauve la vie (voir l'homme sauvé par le capteur cardiaque de son Apple Watch)

 PS. Pour "sauver" l'industrie horlogère suisse les choses sont claires ... il faut maintenant trouver la complication (apps) qui tue ...

Les commentaires sont fermés.