18/02/2015

Contre le Franc Fort: une méthodologie de croissance pour entrepreneur

Introduction :

Dans un environnement entrepreneurial extraordinairement changeant, les anciennes méthodes doivent être (ré)évaluées : On ne parle désormais plus de données mais d’algorithmes, plus de gestion à court, moyen ou long terme mais en temps réel. Voilà le nouveau paradigme la vitesse de réaction en temps réel. Il faut penser désormais comment ?

Présenter de nouveaux outils dynamiques pour faire croître le chiffre d’affaire (volume) et des bénéfices (marge) tel est le propos de cette méthode.

Notre proposition est à la fois théorique et pratique. Ci-dessous vous avez une très courte description de la méthode.

Hypothèses :

Dès lors que les acheteurs sont des « parties prenantes » (stakeholders) de l’économie productrice et marchande alors ils participent aussi au développement de l’avenir de l’entreprise notamment en termes de volume (croissance du chiffre d’affaire) et de marge (croissance du bénéfice).

Cette nouvelle dimension est en quelque sorte un prolongement du concept de « leviers de croissance » bien connu des entrepreneurs mais faisant participer le client à l’aide des nouvelles technologies.

Il s’agit bien de mettre en œuvre une stratégie totalement nouvelle faisant appel aux clients comme moteur de croissance. Ainsi en introduisant l’intervention des clients, devenu des consommActeurs, on fabrique un tout nouvel environnement pour le développement des affaires.

Il s’agit par conséquent de maîtriser deux aspects fondamentaux à savoir une action combinée entre deux tensions :

1.- La Croissance des Volumes 2.- La Croissance des Marges

On reconnaît ici les changements économiques contemporains induits par le

« Customer Empowerment » d’Internet mais aussi des Smartphones et demain des Objets Connectés. La représentation classique des méthodes de gestion, de business modèle, de distribution, d’innovation, de promotion et de production, etc. devront changer drastiquement.

La représentation nouvelle (voir schéma ci-dessous) est une transformation radicale de la manière de faire des affaires.

 

Représentation (canevas en forme de diamant):

canevas.png

 

Explications :

1.- Entre Marge et Volume : tout se joue dans cette recherche d’équilibre entre marge et de volume d’affaires. Cette tension est représentée par le « canevas en forme de diamant » ci-dessus. En détaillant les composantes du diamant, on découvrira de nouvelles manières de faire des affaires dans un environnement fortement technologique et compétitif.

2.- Productivité : Augmenter la productivité du travail avec un usage approfondi des algorithmes, des « apps » mobiles et autres services ou plateformes sur Internet doit être repensée entièrement notamment par un nouvel usage des réseaux sociaux ou de l’Internet des Objets. UBER, AirBnB, Lending Club, etc. ont par exemple, montrés des chemins totalement nouveaux qui montrent un puissant effet sur la productivité et donc sur les marges.

3.- Prix élevés – coûts réduits : Reprendre la gamme des prix et faire tomber les coûts peuvent aussi être revisités par les nouvelles technologies ou les nouvelles pratiques. En effet, ce n’est seulement pas qu’une question de technologie mais souvent d’organisation et de positionnement qui permet d’affiner les coûts et d’augmenter les prix de vente.

4.- Production : C’est le cœur de toute entreprise. La production subira aussi l’évolution vers la connectique, à savoir que tout produit ou service restera à l’avenir lié à l’appareil de production. (cf. livre Manufacture, éditions g d’encre)

5.- Innovation : Au-delà de l’innovation de rupture se profile une innovation de type algorithmique qui favorise le développement « soft » au « hard ». Il suffit de regardez l’évolution de la montre mécanique vers la montre connectée pour en voir les effets.

6.- Ecosystème : Désormais, on fonctionne plus en « écosystème » qu’en cluster. C’est à dire dans des environnements nettement plus élargis. Des alliances entre les grands de la Pharma et des ICT ont par exemple été amorcées. Le jeu a changé. C’est autant la recherche de compétences diverses que pointues qui compteront à l’avenir. Un passage en transition difficile pour tout le monde.

7.- Promotion : Ici encore tout est à repenser encore. C’est peut être même le poste le plus important à revoir entièrement. Le client a changé, sa fonction dans la chaine de valeur aussi. Désormais produire-promouvoir et productivité ne font plus qu’un dans une « histoire » à raconter encore et encore. Au centre le

« Branding » et tout les aspects du « Storytelling » moderne portés par les nouvelles technologies de communication.

Conclusion : Si l’environnement change et bien les entreprises aussi. Aujourd’hui avec les nouvelles technologies émergentes, l’entreprise est en risque plus que jamais. Regardez les taxis, les hôtels, les voyagistes, le commerce, les banques, l’horlogerie, etc. rien n’est vraiment épargné. Vous non plus.

Pour en apprendre davantage...participez à des CréAteliers Exclusifs...