31/12/2014

Notre ADN (III)... îlot de cherté ou modèle de cherté ?

La Suisse est connue pour être "un îlot de cherté"... Tout le monde s'en plaint... Mais est-ce bien là le problème?... car on pourrait tout aussi bien considérer que justement la "cherté" est "notre modèle".


Explication:

Nous sommes un pays avec essentiellement très peu de matières premières... et donc nous avons développé une économie de la transformation et des services qui l'accompagnent.

En d'autres termes, nous achetons à l'étranger ce dont nous avons besoin... nous le transformons et... le revendons plus cher...beaucoup plus cher... ainsi cela est vrai avec le café (Nespresso est tout de même le café le plus onéreux au monde... certes il est bon... mais tout de même c'est un luxe), le chocolat, idem... sans parler des montres, de la machine-outil ou de la pharma... le modèle de la cherté est en place... il ne faut pas y toucher car il rapporte gros...

Nos gains, nos salaires (ils sont par exemple deux fois supérieur à ceux de Californie), nos retraites, etc... tout est mieux rétribué qu'ailleurs et donc réciproquement nos charges (loyer (mais juste équivalent à ceux de San Francisco), nourriture, assurances, etc.) sont aussi élevées mais le différentiel reste légèrement positif...voir pour certain franchement positif...  et c'est pourquoi, on vit mieux en Suisse ... du moins au niveau matériel...

Donc la question intéressante est: "et si nous faisions le contraire, par exemple comme aux USA où systématiquement on cherche le produit le moins cher, le résultat serait-il pour nous meilleur?" La réponse est non!

C'est donc bien un système, un modèle que nous avons mis en place... il vise à augmenter plus nos marges que le volume d'affaires... c'est un modèle vers la qualité, donc la haute valeur ajoutée plus que la quantité. C'est un modèle que l'on a généralisé à l'agriculture, au tourisme et aux services et pas seulement à l'industrie. C'est un modèle de loin plus efficace que celui de la Silicon Valley ... en tout cas de loin plus égalitaire...

En ce qui concerne le milieu industriel... le développement historique est clair... par exemple l'industrie horlogère produisait plus de 75 millions de montres dans les années 60 pour 2 milliards d'exportation aujourd'hui on ne produit plus que 28 millions de montres en Suisse mais pour 22 milliards!!! C'est évident... on a massivement bougé vers la "cherté"...

Voilà notre modèle... ou bien devrions nous dire plutôt notre ADN.

La "Cherté" érigée en modèle économique... cela donne à réfléchir... non?



Les commentaires sont fermés.