16/12/2014

Notre ADN Régionale (II)

Aucune région ne peut être réduite à une vision unique...les régions sont multiples par essence ... soit par la réalité de la composition sociale, soit par l'économie diversifiée du territoire ou encore par les éléments culturels, historiques voir religieux qui la composent.

Ainsi lorsque je propose dans mon blog précédent un ADN horloger basé sur les "complications", sortes d'algorithmes matérialisés dans des rouages...il est bien clair - dans mon esprit- que cela n'est qu'une composante d'un tout plus vaste, donc composé de plusieurs facettes (ou hélices si l'on veut conserver l'analogie de l'ADN)...et c'est justement pour cela que je vais numéroter de I à V les cinq principales composantes de notre ADN local (à suivre).

Donc pour l'instant, voici notre seconde ligne de force.

On pourrait lui donner le nom de "Santé@Large" ou autrement dit Santé au sens large... j'ai déjà plusieurs fois montré dans des blogs précédents qu'une caractéristique importante de notre région était la forte capacité d'innovation de la région lémanique dans le domaine de la santé... 

Au contraire de ce que l'on entend souvent au niveau politique ou médiatique... je ne pense pas que se soit une sorte de Bio Valley ou de Health Valley qui nous caractérise vraiment... mais plutôt une propriété de l'écosystème de la Santé beaucoup plus large car les deux acteurs les plus importants ou les plus uniques globalement sont: l'OMS et Nestlé.

D'abord l'OMS qui participe activement à la "soft gouvernance" de la Santé Globale depuis Genève en donnant ainsi un souffle tout à fait spécifique à la région.

Ensuite Nestlé dont les dépenses en R&D (notamment pour la recherche alimentaire qui est comme chacun le sait le premier des médicaments) sont de l'ordre de 1,5 milliards (la moitié en Suisse notamment à travers le centre de recherche de Vers-chez-les-Blancs et de celui de l'EPFL).

Ces deux institutions (OMS et Nestlé) marquent ainsi le territoire.

Accompagnées des hôpitaux cantonaux, des Universités et de l'EPFL (avec notamment son projet européen sur le cerveau), des entreprises pharma et medtech, des start-ups et des hôpitaux privés ...on voit se dessiner une réalité très importante et somme toute ... unique au niveau mondial...

Ceci décrit notre seconde ADN.

Les commentaires sont fermés.