24/09/2014

e-commerce = plus de paquets ! (vu depuis les States IV)

UPS, l'une des principales entreprises postales aux USA avec notamment FedEx et DHL, va engager 90'000 travailleurs en fin d'année pour faire face à l'afflux attendu de paquets postaux.

C'est le résultat le plus surprenant du succès du e-commerce outre-atlantique: le plein emploi pour des mini-jobs de manutention éphémère et peu payé?


Si le e-commerce augmente fortement les marges des entreprises lorsqu'elles distribuent elles-mêmes en direct (par exemple pour Fossil qui vend pour 100 millions de dollars en direct sur Internet avec des marges au moins deux fois plus intéressantes que par la distribution classique)...ce n'est en général pas le cas pour les autres entreprises...et surement pas pour beaucoup de monde...explications...

D'abord, il y a les perdants visibles comme les librairies. Ainsi Barnes and Noble, la grande chaîne de libraires américaines, a du réduire drastiquement le nombre de ses magasins de vente tant la pression d'Amazon.com est grande.

Des "Shopping Malls" comme entre autre, celui de White Flint dans la banlieue chic de Washington D.C. sont aujourd'hui à l'abandon. Le e-commerce en attaquant même marginalement le commerce traditionnel a souvent créé ce petit "moins" qui a fait basculer une affaire rentable en désastre financier. Il suffit parfois de pas grand chose...

Ensuite, il y a les gagnants. Amazon bien sûr mais aussi eBay et demain certainement ALIBABA...mais surtout il y a les entreprises productrices de biens et services qui ont compris l'intérêt de l'économie directe et qui jouent avec un consommActeur éclairé...celles-ci sont les vraies gagnantes...car elles font profiter tout le monde des capacités nouvelles qu'offrent l'interactivité du e-commerce. Cependant il faut bien le reconnaître, ces entreprises ne sont pas si nombreuses...en effet tout se passe comme si, malgré le fait qu'Internet existe maintenant depuis +21 ans, elles ne savent toujours pas comment utiliser cet outil! Pour vous en convaincre, regardez comment les horlogers suisses utilisent Internet comparé à Fossil...un fossé les sépare...

Enfin, pour les travailleurs il n'y a pas eu grand chose à gagner...d'un côté, des algorithmes font une grande partie du travail "intelligent" et de l'autre, la manipulation des paquets (cf. Amazon, UPS, etc.) semble être réservé à l'humain ...avant l'arrivée des drones...



Les commentaires sont fermés.