04/09/2014

Pour sauver la montre: la Manufacture !

 La Manufacture, comme lieu de production est re-devenu un enjeu majeur pour la Suisse.  Le re-déployant d'une industrie manufacturière semble être désormais la pièce centrale dans la plupart des politiques européennes et surtout américaine pour contrer l'effet asiatique de l'usine à bon marché (chinoise en particulier). Pour ce faire, les pays se tournent vers l’innovation technologique, scientifique et organisationnelle en créant des conditions nouvelles à la créativité.

Plusieurs axes de développement seront ainsi poursuivis aux Etats-Unis. On peut citer parmi ces nouveaux programmes d’encouragement dans les  « processus » industriels : les technologies additives (imprimante 3D), la manufacture digitale, le design thinking, la robotique, l’énergie verte et le recyclage, les nouveaux matériaux, la nanotechnologie mais aussi la réalité augmentée et les big data, etc.

A Paris, Berlin et Bruxelles, l’attention des pouvoirs publics s’éveille à ce nouveau paradigme politique : «  il n’y aura pas à l’avenir d’essor économique des nations sans un effort important vers la nouvelle manufacture ». La manufacture porte désormais tous les espoirs d’un renouveau économique de la vieille Europe.


 

image.jpg

Qu’en est-il en Suisse ?

La machine-outil, la chimie, la pharma, le medical device, l’horlogerie sont les principales branches industrielles du pays. Elles sont largement exportatrices et créent de la richesse en Suisse mais en même temps, elles sont fortement exposées à la concurrence mondiale et doivent sans cesse innover pour maintenir leur part de marché et leur marge. Ce n’est pas gagné d’avance tout particulièrement lorsque le taux de change du franc suisse est trop élevé. Il est donc primordial de développer en Suisse et dans les entreprises une capacité d’adaptation forte et donc des compétences d’agilité, d’innovation, de créativité et de capacité aux changements hors du commun si l’on veut résister à la compétition internationale.

Notre proposition originale  est de développer un concept de « Think Tank Manufacturier » (voir lien ci-dessous). En effet, ce qui compte au final, c’est notre habileté à évoluer et à le faire savoir. C’est pourquoi un « Think Tank » comme unité regroupant en son centre les capacités d’innovation et de marketing devient une pièce maîtresse dans l’évolution accélérée des entreprises. Bien sûr, les imprimantes 3D, les nouveaux matériaux ou les naotechnologies sont importantes mais seulement si nous savons comment les intégrer et les approprier. Notre avenir se jouera sur notre agileté et notre flexibilité à évoluer.

Si vous êtes intéressé à en débattre alors rendez-vous sur ce tout nouveau site internet consacré uniquement à l'avenir de la MANUFACTURE.

Les commentaires sont fermés.