04/05/2014

Un bien curieux anniversaire: de la poche au poignet!

Cent ans que la montre a massivement quitté la poche pour le poignet... c'était la première guerre mondiale... il fallait libérer les gestes du soldat en lui donnant l'heure facilement.


WWII-WATCHBANDS.jpg

Il y a exactement cent ans que les armées américaines et les troupes britanniques ont commencé à commander de très grandes quantités de montre-bracelets à l’industrie suisse. Zénith, Ulysse Nardin, Rolex et tant d’autres durent quasiment du jour au lendemain abandonner la production de la montre gousset pour suppléer à la demande de la montre-bracelet. Toute une révolution.

Ce changement ne fut pas simple car si certains préféraient le port du bracelet montre en cuir au poignet pour une question de praticité, d’autres s’en offusquèrent car c’était une vraie rupture esthétiques et une perte du rôle de marqueur social.

Techniquement, il a fallu fixer la montre de manière astucieuse au bracelet et surtout déplacer le système de remontoir et de contrôle des aiguilles du milieu sur le côté, de 12h à 15h en langage militaire. En effet, fixer la montre au bracelet empêche dorénavant de conserver le dispositif à sa place originale.

La montre bascule sur la droite ce qui va nous obliger à la porter sur le poignet gauche. Evidemment le contrôle se fera avec la main droite ce qui va poser problème pour les gauchers. A la guerre comme à la guerre !

La montre gousset attachée par une chaîne à la poche de veston ne se remettra jamais de la Grande Guerre et disparaîtra totalement des mœurs.

Cela fait donc cent ans très exactement aujourd’hui que cet usage dû aux exigences de la guerre moderne pour coordonner les manœuvres et actions des armées a été adopté et produit en très grande série.

Plus tard, le monde sportif participera à l’évolution de la montre-bracelet contemporaine.

On a sans doute oublié que la montre est née dans la poche (gousset), quelque part fragile et raffinée.

Alors qu’elle trône à tous les poignets, la montre ne va t’elle pas subir une nouvelle destinée c’est-à-dire une nouvelle destination notamment si elle perd la guerre du poignet face à l’arrivée du bracelet-santé?

A suivre dans le prochain blog…

...ou sur www.watchthinking.com

Les commentaires sont fermés.