30/03/2014

Changement d'heure: seule ma montre n'était pas à l'heure d'été!

Tout le monde pense aujourd’hui que pouvoir brancher des objets intelligents, c’est-à-dire des objets qui ont un processeur donc une capacité de traitement des algorithmes comme les « Smartphones » va servir l’homme : pas si sûr !

Démonstration.


 

adafruit_67.jpg


Une voiture intelligente et connectée informera le conducteur sur l’état de la route (travaux en cours) du trafic (bouchon) ou de la météo (risque de gel sur la chaussée) mais elle pourra surtout avertir et partager ces observations aussi avec les autres véhicules circulant dans la même zone. En cas de danger imminent, les voitures vont s’informer sur la nature de celui-ci, sa localisation et son degré de gravité. En fonction de ce traitement, notre voiture nous avertira pour nous demander de réagir ou le cas échéant décidera à notre place s’il faut freiner sans tarder ou encore changer d’itinéraire. On nous parle de « conduite assistée » pour nous rassurer mais dans les faits, les voitures connectées peuvent aujourd’hui déjà se débrouiller toutes seules, c’est le cas de la « Google car », le projet de voiture lancé en octobre 2010 en Californie. Le système de pilotage automatique utilise un lidar une caméra des radars un récepteur GPS et des capteurs sur les roues motrices. Pour l’instant, le véhicule doit être conduit de manière ordinaire une fois sur le trajet qu'il empruntera ensuite de manière autonome. La loi précise que –seul un être humain– peut conduire un véhicule mais demain est-ce que ces objets intelligents prendront-ils notre place ?

 Un deuxième exemple d’actualité.

Ce matin nous avons dû opérer à un changement d’horaire pour passer à l’heure d’été. En principe tous nos objets « intelligents » (radio, TV, voiture, réveil, Smartphone, ordinateur, etc.)  le font par eux-mêmes sans intervention humaine. Le seul objet qui doit encore faire l’objet de toute notre attention, c’est la montre...un comble... Pourquoi cette dernière ne s’est pas mise à l’heure d’été ?

C’est encore l’objet qui produit tout seul - dans son boîtier à mon poignet - l’heure ... où que je sois grâce à son mécanisme la montre calcule à tout moment l’heure...incroyable il suffirait qu'elle soit branchée, et ce ne serait plus nécessaire. C’est paradoxal, le seul objet qui n’était pas à l’heure ce matin, c’est ma montre mécanique... qui échappe à la mode des objets Internet.

Bien sûr, il existe aujourd’hui des montres comme la « iWatch » d’Apple sur le marché high-tech mais quel est son intérêt alors puisque l’heure m’est donné partout sur tous les objets connectés? On se demande quelle sera sa valeur ajoutée car l’essentiel réside dans la connexion des objets entre eux. Nouveau paradoxe!

En effet, il y a un grand intérêt à ce que mon frigo passe des commandes de produits frais au Shop.ch, que ma voiture devienne vraiment sécurisée et puisse passer la visite technique toute seule et à distance ou que ma TV enregistre ma série préférée en la communiquant à distance à tous mes écrans connectés. En ce sens, c’est peut-être cela l’avenir de « l’Internet des objets ».

Il n’existe pas de place pour une montre dite intelligente qui me donnerait que l’heure en permanence à mon poignet … à moins qu’on lui trouve autre chose à faire que de calculer l’heure… mais alors cela ne sera plus une montre…

Et l'homme dans tout cela...

Les commentaires sont fermés.