07/06/2010

et un programme pour le PAV!

 

images.jpg

 

Tout le monde a un programme... pour le développement notamment du PAV. Moi aussi.

La voici :

Si l’on songe que la principale révolution vécue par notre époque est celle du digital alors pourquoi ne pas intégrer ce phénomène à la conception même du projet PAV.


Cela signifierait que le facteur déterminant commun serait le « bien digital ». En d’autres termes, partager des espaces/temps digitaux qui renforceraient le lien social. Facebook, Wikipédia, Youtube ont apporté de tels changements de comportements sociaux qu'ils sont aujourd’hui tout simplement incontournables. Tout le monde le sait sauf peut-être les urbanistes !

Penser les cités digitales de demain autour du concept de « bien commun digital » est évidemment peu habituel. C’est encore un challenge difficile à réaliser tant notre connaissance en la matière est limitée. Trop peu d’exemples sont connus, trop peu de réalisations sont analysées. Pourtant de la « domotique » aux « living labs », des « digital walls » aux « tags électroniques », des écoquartiers aux « techno-squares » les exemples pullulent, sauf à Genève.

Helsinki, Boston, Tallinn, Stockholm, Séoul, San Francisco, etc… sont autant de villes qui se sont aventurées dans la pratique du digital citadin.

Déjà, on pourrait commencer par exemple s’intéresser à leurs réalisations et rêver d’une intégration territoriale du digital pour la Praille-Acacias-Jonction.

Tout un programme…

 

Commentaires

En effet, il faudrait anticiper une cité digitale mais la préoccupation du moment est plus axée sur la quête plus tangible de trouver un toit. Le logement est donc la priorité du moment mais l'un n'empêche pas l'autre. Le mobilier urbain n'est pris que sous une forme matérielle comme les lampadaires, les bancs publics, les aménagements mais aucune réalisation digitale n'est en vue. Il faut dire que la ville est en chantier perpétuel...un chantier digne du début du XXème siècle, la réintroduction des lignes de tramways !

Écrit par : demain | 08/06/2010

Les commentaires sont fermés.