04/05/2013

le 30 avril 1993: Internet a changé le monde !

 

birdy1.jpg

Pouvons-nous énumérer les principes sous-jacents à la gouvernance d’Internet ? Si oui, quel degré de liberté ces principes offre-t-il au quotidien, dans l’organisation sociale, à la politique voire aux entreprises actuelles ?

C’est à ces questions que je vous convie et je vous appelle à faire vos commentaires.


En guise de mise en bouche :

1.- le principe de « end to end » qui donne le pouvoir aux deux extrémités de la chaine de la valeur a autorisé le développement du B2B, B2C, C2C, P2P,…

2.- le principe de « mush up » qui a ouvert d’énormes possibilités par le fait d’intégrer les données, les applications des autres dans une offre nouvelle de service. Songeons ici à la géolocalisation, au tourisme augmenté, etc.

Ces deux principes sont en quelque sorte des degrés de liberté pour naviguer dans notre monde devenu tout à la fois réel et virtuel.

Avez-vous d’autres suggestions ? C’est le moment de le faire…

 

Pour plus d’informations sur les nouvelles formes de soft gouvernance, voir http://www.fondationpourgeneve.ch/fr/publications/

 

Commentaires

Rebonjour Xavier et encore merci pour votre conférence hier soir !

Comme promis, je me permettrai de vous recontacter au sujet du parrainage de mon nouveau site web actuellement en phase de traduction...

Cordialement et à bientôt,
Germain

Écrit par : Germain Leutwyler | 02/02/2011

B2B, B2C, C2C, P2P
bidoobee doobidoo ceetoocee pidiboo

Écrit par : chapatou | 02/02/2011

Les commentaires sont fermés.