28/04/2008

«Léman City»

Avoir des visions ne nécessitent pas forcément de faire appel au service d’un psychiatre, mais par contre ne pas en avoir vous oblige à aller voir un opticien. Dès lors que l’on porte des lunettes, on regarde avec plus de clarté l’avenir de notre région et l’on constate que le développement en hauteur et en densité des villes lémaniques existantes serait privilégié renforcer l’image de région polycentrique.



  • Face à un développement urbain chaotique réalisé à partir d’un étalement anarchique, il suffit de s’en tenir à deux principes clés favorisant la « densification » et le « polycentrisme ». Cela signifie que le développement en hauteur et en densité des villes lémaniques existantes serait privilégié renforcer l’image de région polycentrique.
  • Face à des infrastructures des transports privés (route/autoroute) ou publics (train, RER, métro, tramway,…) déficientes et complètement saturées, il faut envisager l’usage de navettes de train rapide (type RER) et bien sûr agrandir les autoroutes lémaniques sans oublier le sud du lac. Là encore, la ligne ferroviaire du Tonkin peut être réaffectée et la voie rapide Annemasse-Chablais valaisan doit être achevée.
  • Face à l’Aéroport de Genève actuellement engorgé mais qui demeure néanmoins un centre névralgique pour le développement de la région métropolitaine lémanique, il faut à terme planifier une extension de celui-ci vers Payerne ou/et Annecy; cela nécessitant bien sûr la construction d’une voie de desserte rapide par le train entre les deux sites.
  • Face à la fragmentation culturelle, il faut bâtir des objets architecturaux conjoints de dimension internationale comme un musée d’art contemporain ou développer des évènements artistiques en s’inspirant des succès du Paléo Festival et du Montreux Jazz Festival.
  • Face à la fragmentation extrême du politique enfermé dans des territoires trop petits, on envisagerait,créer autour du Conseil du Léman des « assises politiques permanentes » pour une gestion harmonieuse et efficace, Cela permettrait de résoudre ensemble nos problèmes communs et de faire avancer les dossiers.
  • Face à deux promotions économiques distinctes, on les fusionne enfin.
  • Face à une multitude d’aides aux entreprises, on crée un guichet virtuel pour tout le « Léman City ».

La liste des propositions est sans fin… mais arrêtons-nous ici et saisissons ce moment pour solliciter les lecteurs afin qu’ils la complète. Vos suggestions et vos commentaires seront les bienvenus….

À vos claviers...


(1) Le Conseil du Léman regroupe les Cantons de Valais, Vaud et Genève et les Départements de l’Ain et de la Haute-Savoie
REMARQUE : les questions du financement et de la mise en œuvre feront l’objet d’articles ultérieurs.

Les commentaires sont fermés.