02/04/2008

Genève : petite ville, grand destin

 
 
1840406589.jpgCalvin l’inspirateur du capitalisme moderne, Rousseau le précurseur de l’écologie contemporaine, Madame de Stäel l’avant-gardiste et féministe, Jean-Jacques de Sellon le pacifiste avec la Société de la Paix en Europe, Henri Dunant l’initiateur des ONG avec la Croix-Rouge, William Rappard le défenseur du  « multilatéraliste » face au bilatéralisme pour la Société des Nations, Klaus Schwab l’incontestable pionnier du « multistakeholders » avec le « World Economic Forum », Tim Berners-Lee et Robert Cailliau les inventeurs du Web. Qu’est ce qui lie toutes ces personnalités ? Elles ont toutes depuis Genève, su léguer une nouvelle représentation du monde avec comme principe de « le changer durablement » ! 

L’apport de Genève ne s’arrête pourtant pas là. En effet, deux contributions vont dans un proche avenir perpétuer à la fois cette tradition genevoise et maintenir Genève dans la cour des villes globales qui comptent aujourd’hui.

La première de ces contributions va être l’usage généralisé du concept de «GRID» (1), développé au CERN qui va non seulement révolutionner l’usage des ressources informatiques mais apporter également d’une manière plus générale le concept de ressources partagées. Cette philosophie de travail lie la propriété au partage. En effet, le «GRID» est un projet de mise à disposition des ressources informatiques qui ne servent pas à un moment donné pour que d’autres (le CERN en l’occurrence) puissent les utiliser en toute transparence. En quelque sorte, votre ordinateur branché en permanence sur Internet pourra être utilisé par d’autres, avec votre accord, pendant votre absence. Ce concept peut bien sûr s’étendre à d’autres secteurs économiques. Par exemple, la production d’électricité de votre installation photovoltaïque personnelle pourra renforcer vos besoins énergétiques et également ceux des autres. Votre installation WIFI pourrait également servir de relais aux autres et par un effet de proximité se substituer gratuitement aux réseaux des opérateurs de télécommunications. Cette nouvelle vision du partage de la propriété et de l’économie aura certainement des conséquences sur l’approche de la gestion des problèmes rencontrés par la communauté globale.

L’autre concept, encore peu connu du grand public, va rapidement faire son apparition dans la vie de chacun est celui d’ « accountability ». En fait, c’est l’idée qu’un acteur social (entreprise, ONG ou Etat) soit capable de rendre compte des progrès réalisé dans leurs responsabilités sociétales et humanitaires. Dès 2008, l’organisation internationale de standard et de normalisation ISO (qui a son siège à Genève) avec sa nouvelle norme ISO 26000 ainsi que le « forum humanitaire » mis en place par Kofi Annan et le gouvernement suisse, vont attirer l’attention du monde entier sur ces principaux changements de conduite

Ainsi Genève, comme aucune autre cité globale va sans aucun doute contribuer de manière significative aux changements fondamentaux qui touchent le quotidien de l’ensemble des habitants de la planète.

C’est pourquoi il faudrait accorder plus d’attention à l’incroyable implication de la petite cité calviniste dans les changements de paradigmes mondiaux en renforçant notamment les capacités intellectuelles et promotionnelles de la région lémanique. Le CERN en est un excellent exemple. C’est sans doute le principal argument pour l'épanouissement futur de la cité globale : « une alliance entre une concentration et une émulation intellectuelles sur un petit territoire et une grande capacité de rayonnement ». Historiquement, ces deux facteurs (concentration, rayonnement) ont toujours créé les conditions du changement. Genève doit sérieusement y songer car son avenir dépendra avant tout de sa capacité à maintenir des conditions cadres favorables aux intellectuels et aux créatifs pour qu’ils puissent exprimer au monde entier leurs talents !

 

(1) Une grille informatique ou grid est une infrastructure virtuelle constituée d'un ensemble coordonné de ressources informatiques potentiellement partagées, distribuées, hétérogènes, externalisées et sans administration centralisée.


Les commentaires sont fermés.